Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Editos

Edito hiver 2017

Faire cordée…

Faire cordée…cela vous rappellera peut être quelque chose si vous avez lu, un jour, les romans de Roger Frison-Roche, les aventures de Walter Bonatti ou d’autres textes de littérature de montagne. C’est une vieille expression tombée quelque peu en désuétude et qui, pourtant, conserve une force sémantique intacte surtout dans notre société de plus en plus individualiste.

Qu'est ce qu'une cordée :

C'est bien sûr deux personnes ou plus, reliées par une corde, pour parer à un risque de dévissage ou de chute. Mais ce n'est pas que cela.

Faire cordée, c'est aussi faire équipe, c'est progresser ensemble, avoir le même objectif, le même rythme, les mêmes pauses mais aussi se rassurer, se soutenir, se secourir, se sauver.

Faire cordée, c’est ressentir, à travers la tension de la corde, le bien-être de son compagnon de cordée, ses fatigues, ses emballements, ses déséquilibres aussi.

Faire cordée, c’est donc s’interroger sur sa capacité à honorer ce contrat qui veut que désormais, par cette corde, notre destin est, pour un temps, partagé.

Faire cordée, c’est enfin établir un lien vers l’autre, un lien tout emprunt de sécurité, de confiance, de complicité, d’amitié. C’est installer symboliquement une liaison charnelle, une connexion affective.

Bien sûr, seul on va plus vite ! Mais à plusieurs on va plus loin, et avec une corde, on ne fait plus qu’un.

Au club aussi, quelques part nous faisons tous un peu cordée, que ce soit, ceux qui encadrent des activités et qui y prennent du plaisir, ceux qui y participent et nous accordent leur confiance ou encore ceux qui donnent de leur temps pour faire vivre ce club et sans qui, rien ne serait vraiment facile.

C’est donc bien la solidarité, la bienveillance, la complicité, mais aussi la générosité qui sont à travers cette métaphore au coeur des valeurs du Club alpin de Toulouse, fort de ses 140 ans* d’histoire, de transmission, de formation et, il fait bien l’avouer d’attachement.

Merci pour votre fidélité, merci pour votre confiance.

Bruno Serraz - Président du club alpin Français de Toulouse

 

 

Edito été 2016

140 ans

Le 7 avril dernier, le Caf de Toulouse ou plutôt, la section des Pyrénées centrales du club alpin français a eu 140 ans.

En effet, c'est le 7 avril 1876 que 29 pyrénéistes autour de Toussaint Lézat (cartographe), Eugène Trutat et Charles Fabre (photographes) et quelques autres notables ont créé la section toulousaine du club alpin français dénommée section des Pyrénées centrales.

Notre club portera d'ailleurs ce nom pendant 116 années, jusqu'en 1991, date à laquelle le Club alpin français s'est transformé en fédération de clubs autonomes. Nous sommes dès lors devenu le Club alpin français de Toulouse.

Jean-Victor Parant qui vient de nous quitter à 105 ans après 85 années de fidélité au Club alpin a été le témoin de cette histoire.

Pourquoi est ce si important de commémorer cet événement ?

La commémoration fait partager des rituels, évoque des images, des figures, raconte des histoires qui induisent des émotions. Elle donne à l'action présente et à venir son sens et sa cohérence.

Se retourner sur notre passé nous permet de nous rappeler que nous ne sommes que des passeurs, que nous héritons d'un patrimoine matériel (les locaux, la bibliothèque, le musée ) mais surtout immatériel qui est constitué par l'histoire, l'attachement à un nom, à un esprit et aux valeurs de notre club. Ces valeurs, nous essayons tous de les faire vivre au quotidien, semaine après semaine, année après année, génération après génération, et ce depuis 140 ans. Elles consistent notamment à accompagner en montagne des personnes parfois inconnues pour leur transmettre de façon totalement désintéressée notre passion, notre regard et notre envie de partage.

Promouvoir la bienveillance, le partage, la solidarité, la générosité, l'amitié durable et transmettre ces valeurs, voilà à quoi doivent en définitive nous servir ces moments de souvenir.

Plusieurs rendez-vous marqueront ce 140 ème anniversaire : une réception le jour anniversaire au sein du club où l'on a partagé gâteaux et bulles avec toutes les personnes qui ont bien voulu se déplacer, la diffusion d'un stylo anniversaire, la publication d'un ouvrage mémoriel sur nos 140 années d'histoire à la rentrée, l'organisation d'une semaine spéciale fin septembre, début octobre avec une soirée au club et un week-end à Espingo, le refuge historique du Caf de Toulouse.

Nous ne sommes que des passeurs et nous avons entre les mains un trésor bien fragile...

Bruno Serraz - Président du Club alpin français de Toulouse

 

Edito hiver 2016

Rester un club à taille humaine

Nous sommes désormais près de 2600 adhérents au Club alpin français de Toulouse, ce qui nous positionne comme le deuxième club de montagne en France et l’un des plus gros club de Toulouse, tout sports confondus.

On peut légitimement se féliciter de ce résultat qui reflète une dynamique, due à une multiplicité de facteurs dont : 

- la richesse et la variété de notre programme avec plus de 500 sorties proposées chaque année dans plus de 10 activités différentes,

- la forte implication des 120 encadrants diplômés actifs du club mais aussi des autres bénévoles qui effectuent une multitude de tâches de toute nature indispensables à la bonne marche du club,

- l’effort porté à l’accueil des nouveaux par les bénévoles et les salariés,

- notre politique de partenariat étroit avec des magasins de sports, des agences de voyages, des stations de ski,

- et bien d’autres choses encore….

Par ailleurs, le fait que, depuis plusieurs années, nous affirmons notre identité de Club alpin français, que nous assurions haut et fort notre attachement à cette marque, chargée d’histoire, de respect, de prestige mais aussi de modernité et de sérieux est un puissant attrait pour certains d’adhérents qui recherchent sécurité, bienveillance et encadrement.

Mais, à plus de 2 500, serons nous rester un club à taille humaine, abordable, à l’écoute ?

Nous allons y prêter attention, essayer de toujours mieux vous accueillir, du lundi au vendredi et plus particulièrement le jeudi soir lors de la réunion hebdomadaire pour préparer les sortes du week-end.

Nous allons continuer et même développer les formations vers l’autonomie avec la mise en place de livrets de progression concernant l’escalade, l’alpinisme, le ski alpinisme ...

mais pour rester humain, ce qu’il faut avant tout, c’est trois choses essentielles :

- être bien accueilli quand vous avez besoin du club

- être bien encadré quand vous souhaitez participer à des activités avec le club…

- être un peu plus nombreux pour effectuer plus de tâches d’animation et de gestion du club. 

Pour ce faire, nous avons besoin de l’implication de certains d’entre vous

- pour renforcer l’accueil des adhérents le jeudi soir

- pour nous aider à animer la bibliothèque (une des plus fournie en matière de montagne à Toulouse)

- pour nous aider à assurer le suivi de la gestion des refuges Caf de la Haute-Garonne et de Moissac

- pour nous aider à mieux communiquer (page facebbok, tournage de vidéo, animation du site internet),

- pour nous aider à proposer plus de formations et d'encadrement (ou co-encadrement) de sortie

- pour nous aider à mieux animer le club.

N'hésitez pas à venir nous rencontrer le jeudi soir. Sachez que votre aide, quelle qu’elle soit sera toujours la bienvenue.

Bruno Serraz : Président du Club alpin français de Toulouse

 

 

Edito été 2015

30 ans !

Au total, Xavier Basséras aura été le président du CAF de Toulouse pendant 30 années, de janvier 1978 à janvier 2015 avec une interruption de 7 années pendant lesquelles le club a été présidé par Claude Lenseigne malheureusement décédé en 2003.

Au cours de toutes ces années, Xavier Basséras aura, entre autres, assuré le développement du club notamment en participant très activement aux différents programmes de rénovation des refuges d’Espingo et du Maupas, à la construction du nouveau refuge du Portillon, à la création du refuge de Vénasque. Il aura également accompagné notre implantation à l'ancien  Carmel de Moissac et suivi de très près les déménagements de notre siège de la rue de la Charité à la rue Guillemin Tarayre puis à notre adresse actuelle, rue de l'Orient.

Il a aussi représenté les Pyrénées pendant 18 ans au sein du Comité directeur national du CAF dont il fut vice – président pendant trois années.

Enfin, et c'est peut être le plus important, il a su instaurer puis maintenir une forte cohésion d'équipe dans ce club, en suscitant des vocations de dirigeant et en préparant en douceur la relève. C'est chose faite puisque cette transmission s'est déroulée le 5 janvier dernier, à sa demande et avec l'assentiment de l'ensemble du comité directeur du club.

J'hérite aujourd'hui d'une responsabilité qui m'engage à poursuivre dans cette voie et surtout celle du vivre ensemble et de la convivialité qui permettent de maintenir une belle cohésion dans le club ; le plus grand nombre possible de bonnes volontés  peuvent le piloter et les tâches administratives bien partagées sont plus faciles à porter. Ainsi chacun peut passer le plus de temps possible en montagne, car, en définitive, si nous nous investissons pour le club, c'est bien pour que nous puissions tous passer de bons moments ensemble sur les chemins et les sommets.

A bientôt

Bruno Serraz - Président du club alpin français de Toulouse

 

Edito hiver 2015

Que sommes-nous, que faisons-nous, que laissons-nous ?

En voilà des questions existentielles et pourtant essentielles quand on se consacre un tant soit peu à la vie associative, à l'activité d'un club, voire plus simplement quand on est avec ses enfants ou ses amis en montagne.

Ces questions nous renvoient à la transmission.

Nous sommes des passeurs. Nous transmettons. Nous laisserons, une connaissance, une expérience, un souvenir. 

Transmettre soit, mais quoi et comment ?

Par l'écrit d'abord...

« L'idéal du pyrénéiste est de savoir à la fois ascensionner, écrire, et sentir » disait Béraldi, le théoricien du Pyrénéisme, il y a près d'un siècle.
Que reste-t-il  des Lézat, Gourdon, Trutat, Béraldi , Soubiron, Arlaud, Brulle, Despouy, Prunet, Jeannel, Parent, mais aussi Audoubert ou Mousel, tous membres du Caf de Toulouse (ou section des Pyrénées centrales) depuis 140 ans ? Des écrits, des photos, des cartes et des itinéraires. 

A nous de prendre la relève et d'écrire ce que nous ressentons, nos joies, nos regrets, nos peines, de capter les instants magiques et de mettre à disposition tout cela en bibliothèque ou en ligne sur la toile.

 A nous d'inviter à la montagne...

Et écrire, c'est à la porté de tous, notamment grâce à l'édition numérique. Chacun peut désormais publier des récits sur papier ou...sur le site du club ou y poster des photos. 

Mais la transmission, ce n'est pas qu'écrire, c'est aussi former, partager des savoirs, des sensations, des horizons.

Transmettre, et ce, quel que soit son niveau de pratique, quelles que soient ses expériences, mais transmettre notre passion, notre vision, notre amour des paysages, nos émerveillements lors des petits matins clairs, devant les cristaux de givre, les belles arêtes de neige, le calme de la chute de neige sur la toile de la tente ou lors de la fureur de la tempête bien à l'abri dans un refuge...

Transmettre des sensations plus que des savoirs parce que celui qui s'éprend... apprend vite et bien.. 

Apprendre, ressentir, impliquer, retransmettre, partager... des valeurs que l'on trouvera , je l'espère encore longtemps en montagne et au  Club alpin français.

Bruno Serraz - Vice Président du Caf de Toulouse

 

Edito Eté 2014

Nouvelles  du club...

L'année 2014 sera-t-elle une grande année montagne ? Année olympique dont les jeux d'hiver de Sotchi auront sans doute un retentissement notoire, elle est déjà baptisée  par certains « année du siècle » pour l'enneigement dans les Pyrénées. Pourquoi pas ?...mais notre siècle a juste 14 ans ! Il est vrai que ce dernier printemps, comme en 2013, nous a pourvu d'une neige aussi tardive qu'abondante  qui promet  encore de belles courses en raquette ou à ski et c'est un vrai bonheur. Les courses de l'été risquent cependant de réserver des surprises demandant plus que d'habitude équipement et prudence.

Le Club Alpin Français, né en 1874, fête ses 140 ans. Le CAF de Toulouse, né en 1876, avec 2225 membres est devenu cette année le deuxième club alpin de France, affichant une belle croissance et un développement tonique de ses activités. Ainsi le ski de piste est en train de prendre un nouvel essor et des disciplines récentes comme le trail et la slackline se sont mises en place.

Après 14 années d'usage intensif notre local avait besoin d'un sérieux rafraîchissement qui vient d'être terminé . Il vous attend le jeudi soir bien sûr pour les sorties mais aussi tous les mois pour une nouvelle exposition. La bibliothèque est aussi à votre disposition tous les jeudis ; reconstitué, classé, enrichi de dons récents, le fond est accessible et consultable sur le site web du club. Nous lançons un appel à tous ceux qui pourraient nous aider à le compléter et à finir de le reconstituer ; n'hésitez pas à  contacter le secrétariat.

Nos bénévoles investis à tous les niveaux dans notre club le sont aussi au niveau national ou régional.

Alexandra Genesty a rejoint Christian Biard et Bruno Serraz au Comité directeur fédéral  où le vent du sud  soufflera un plus fort sur les débats. Plusieurs autres sont membres des commissions nationales.

Pour soutenir toutes ces activités, nous avons un besoin permanent de bénévoles, encadrants techniques

ou responsables d'activité ou de section. N'hésitez pas à faire le pas.

Pour nos 4 refuges, l'année 2013 a été difficile : Vénasque et Maupas n'ont pu vraiment accueillir que le premier août pour cause de route fermée et Vénasque a été à moitié écrasé sous la neige perdant la cuisine  après avoir perdu les toilettes dans une tempête . Cela a demandé pas mal de mobilisation pour rétablir un minimum d’accueil et arriver à tout remettre en ordre de marche pour la fin août. Au final près de 20% de fréquentation en moins dont une partie due à l'enneigement tardif.

Bonne  nouvelle pour nos refuges : ils doivent être équipés cette année de paraboles ; ils seront ainsi opérationnels pour permettre la réservation en ligne et disposer des autres services internet, itinérance, paiement en ligne, webcam …

L'autre bonne nouvelle est l'avis favorable de la commission départementale de sécurité pour les 4 refuges.

Ils pourront ainsi être agréés pour recevoir les groupes scolaires qui à ce jour ont presque complètement déserté les sorties en refuge.

Les chefs de course bénévoles qui toute l'année encadrent nos collectives vous offrent dans ce programme d'été et d'automne une grande variété de sorties et d'activités. Je les remercie au nom de tous ainsi que l'équipe qui a réalisé ce document.

Je lance plus particulièrement un appel à celles et ceux qui ont acquis les connaissances, les capacités et l'expérience nécessaires pour accéder au groupe des encadrants.  Parlez-en avec vos chefs de course ; les stages diplômants sont pris en charge par le club. Franchissez le pas, venez rejoindre nos équipes, votre club a aussi besoin de vous.

A toutes et tous belles courses et excellente saison d'été

Xavier Basséras - Président du Caf de Toulouse

 

Edito Hiver 2014

Merci....

Merci pour votre confiance, car, en 2013, vous avez été 2224 à adhérer au Club alpin Français de Toulouse, ce qui fait de notre structure l'un des plus gros clubs de montagne de France.

Ce succès, nous le devons à l'ensemble des bénévoles du club, à l'implication de ses 120 encadrants, mais aussi de ses « militants » administratifs qui accueillent le jeudi soir les nouveaux adhérents ou qui contribuent au développement des 4 refuges du club et du centre d'accueil de Moissac. C'est aussi le résultat d'un plus grand investissement de nos salariés qu'ils soient à Toulouse ou à Moissac.

Mais, cette reconnaissance nous « oblige » pour l'avenir.

Elle doit nous conduire à professionnaliser encore et toujours nos pratiques mais sans perdre notre âme, sans transiger sur nos valeurs. Pour cela, nous sommes en train de revoir nos dispositifs d'accueil des adhérents, nos processus de prêt de matériel et d'ouvrages, nos habitudes de communication avec nos publics....

Nous venons également de rénover notre local, rue de l’orient, pour plus de clarté, plus de confort, plus de convivialité.

Il nous faut également nous étoffer avec plus de bénévoles qui s'impliquent dans plus d'activités en se formant puis en prenant part à l'encadrement en randonnée, en escalade, en alpinisme, en ski de rando, en canyon,en vélo de montagne, etc.....

Nous avons également besoin de personnes qui puissent prendre en charge des tâches de développement de la vie associative, que ce soit en matière de communication, d'organisation d'événement ou de soutien à nos hébergements.

Il nous faut enfin conforter notre approche de la montagne en nous appuyant toujours plus sur nos valeurs, la multi activité, la diversité des pratiquants, la convivialité, et le respect de notre environnement.

Allez en montagne, prenez-y du plaisir. Le club est là pour vous accompagner, vous aider, vous héberger.

Bruno Serraz - Vice-Président du Caf de Toulouse

 

Edito Hiver 2013

Cette fin d'année 2012 pourrait être «à surprises». Certes il y en a des fausses, programmées, inévitables,comme la fin d'une olympiade qui met la pression dans les états majors sportifs fédéraux. Réaliser en 3 mois les projets retardés et préparer les nouvelles élections c'est là un nid de vraies surprises : décider rapidement ou laisser cela à la future équipe ? Les clubs alpins sont peu tenus par la logique olympique et la fédération s'est prononcée en AG contre les compétitions.

La montagne reste une grande école de prudence, de patience et de réflexion. Cela n'exclut pas l’émulation et les exploits. A nous de vivre notre passion dans le respect de ce patrimoine rare et fragile: les oursons ont grandi, mais les isards souffrent et les vautours aussi ; les marmottes se multiplient mais les hermines se font discrètes ; on aurait vu un loup... descendu des Picos de Europa ou des Abruzzes? Les habitants des villages souffrent de la crise : cherté de la vie, baisse des revenus et du tourisme.

Les gardiens des refuges l'ont sentie aussi : assez bonne fréquentation vu le temps de l'été, mais baisse des consommations. Une météo longue à se faire belle n'a pas empêché de belles collectives et les deux camps sous tente, à Gavarnie et à la Bérarde ont été une réussite chacun dans leur genre. Le stage inter fédéral canyon en Haute Garonne, organisé par le CAFT a permis de consacrer la relance de cette activité tout en nettoyant les rives et le lit de la Neste d'Oô. Le camp international d'alpinisme en Ariège a rassemblé plus de quarante ados et jeunes de 4 nationalités. Les activités Handicaf se sont poursuivies également, maintenant le rythme mensuel pour ces sorties qui demandent un encadrement renforcé.

Le CAFT dans le domaine de la formation, avec le comité régional CAF Midi Pyrénées, a assuré 20 formations : 51 jours pour 203 participants. Le total, plus de 10 000 journées, est important ; on peut se réjouir du succès de ces stages, mais seuls 4 encadrants diplômés, initiateur ou instructeur, rejoignent nos chefs de course. J'incite les bénéficiaires de ces stages à passer les brevets fédéraux pour renouveler nos cadres. Merci à tous les organisateurs, encadrants, co-encadrants, la dynamique est en marche mais il faut davantage de candidats pour  la relève.

L'été est aussi le temps des travaux en refuges au Maupas, Portillon et Vénasque : sécurité, entretien, confort du gardien, meilleur accueil pour les usagers. Dans les Hautes Pyrénées la restructuration du refuge de la Brèche de Roland et de Campana de Cloutou a commencé. Dans les Alpes 2 refuges inaugurés , 2 lancements de travaux ;  le refuge du Goûter au Mont blanc est terminé mais ouverture et inauguration sont retardées. Le CAF consacre beaucoup d'efforts et de moyens financiers au maintien de ce patrimoine, cher à réaliser et entretenir et nécessaire pour faciliter l'accès à la montagne ; les bénévoles y prennent une grande part ; l'Europe, l’État et les Conseils Régionaux et Départementaux nous aident.

La sécurité est notre préoccupation constante. Notre passion se vit dans un milieu à risques ; les accidents nous frappent en alpinisme comme en randonnée, en collective comme en sortie privée. La disparition de notre camarade Michel Maleville, tombé au pic Sarrouy au mois de juin nous rappelle cette dure réalité. La cellule sécurité de notre club, pour tout incident ou accident, analyse et revient sur ces événements afin d'en tirer les enseignements pour les consignes, les formations, l'encadrement. Les formations de base sont faites pour tous niveaux, profitez-en.

Je vous invite cordialement à notre AG le vendredi 7 décembre prochain. Attention, le jour a changé, ce n'est plus le samedi. Elle aura lieu à 16 h à Balma, au CROS Midi-Pyrénées, 7 rue André Citroën. Elle sera suivie d'un apéritif - buffet qui se prolongera dans la soirée.

Je vous souhaite de belles courses d'automne et d'hiver.

Xavier Basséras - Président Caf Toulouse

 

Edito Hiver 2012

Ces  dernières années, le monde de la montagne est devenu un domaine de réflexion, de remise en question et de propositions dans tous les domaines. Lignes THT , tunnels, routes, activités économiques et de loisirs, ont mobilisé les femmes et les hommes pour protéger ce qui existe,  , assurer un développement sinon harmonieux au moins soutenable pour l'avenir.

L'alpinisme n'est pas resté en dehors du mouvement, « les assises de l'alpinisme » ont eu lieu ce printemps 2011 à Chamonix et à Grenoble. Réunissant clubs et associations, professionnels, élus et administrations. Elles ont produit un manifeste qui, du constat aux propositions et engagements, ouvre des perspectives pour la montagne de demain dont : une montagne protégée et libre d'accès, des activités ouvertes à tous, concertation et mutualisation des moyens des acteurs associatifs et professionnels au service des pratiquants. Des priorités aussi : relancer la pratique des jeunes et des mineurs, être présent dans le milieu montagnard à tous les niveaux, défendre le rôle social des activités de montagne et de l'alpinisme. Voir le site www.assisesdelalpinisme2011.fr.

Notre club continue sa route dans ce contexte, présent localement dans ces réflexions ; il est aussi sur le terrain pour défendre avec les habitants des vallées le milieu montagnard et mettre en avant les pratiques respectueuses de l'environnement comme pour la Géla : plus de 15 000 signatures!

En légère progression cette année, nous atteignons les 1900 adhérents et bien plus que les 2000 avec les adhésions temporaires. Les 2 programmes, été et hiver, offrent aux adhérents 600 sorties par an. Toute l'année s'ajoutent les sorties du mercredi pour les « petits lézards » et pour les ados, les  sorties du mardi et du mercredi pour les adultes, les stages, treks, voyages et les 65 journées de formation pour tous.

Ce résultat nous le devons au dévouement et au dynamisme de la centaine d'encadrants bénévoles qui se forment, se recyclent, organisent, encadrent, initient et forment chaque année quelques mille adhérents, pratiquants réguliers des activités du CAFT. Le bénévole ne naît pas aussi facilement que le papillon, mais comme la chrysalide, il doit sortir de son cocon pour découvrir les dimensions de solidarité, de partage et de service, ferments et moteurs de l'action associative.

Rejoignez les bénévoles du club, il y a des besoins dans tous les domaines : activités de montagne,  fonctionnement du club, refuges, local, communication, site internet...

La montagne est aussi une passion qui nous rappelle parfois durement les risques qu'elle peut représenter. Je veux ici rendre hommage à Jean-Christophe Avi, encadrant d'escalade et d'alpinisme, tombé cette année dans la face sud du Mont blanc. Chaque disparition est pour nous une douloureuse et nécessaire analyse et remise en question. Nous savons et nous n'oublions* pas tout ce qu'ils ont apporté au club et nous avons besoin de comprendre ce qui a pu se passer  pour améliorer sans cesse la sécurité, les techniques et perfectionner les formations.

Le CAF de Toulouse, pépinière de nouveaux clubs ? Après avoir donné naissance aux Montagnards Ariégeois, aux CAF de Saint-Gaudens et d'Albi, il voit naître « Les pieds hauts laids » CAF de Grenade sur Garonne, ex section du CAFT. Bel envol et bon vent au petit frère.

Dotées d'une fin d'été qui fait oublier les refroidissantes journées de juin et juillet, les Pyrénées commencent à peine à revêtir leur robe d'automne. Le festival des couleurs est ouvert, le décor est variable, chacun est à la fois jury et acteur et ... le film est permanent jusqu'aux premières neiges !

Je souhaite à toutes et tous de belles courses, rendez-vous à notre AG le samedi 3 décembre prochain à 16 h à Balma, salle du CROS Midi-Pyrénées, 7 rue André Citroën. Elle sera suivie d'un apéritif et buffet qui se prolongera dans la soirée.

Xavier Basséras - Président du Caf de Toulouse

* Le glacier du Vignemale vient rendre le corps de Pascal Brisset, membre du comité directeur et encadrant d'alpinisme, tombé dans une crevasse en mai 2010.