Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Témoignages sur Jérôme Filippozzi

Dès lors que vous êtes identifié, vous pouvez alimenter cette rubrique en cliquant sur le petit crayon sur la ligne au-dessus

 

Très triste que cette nouvelle. 

Je n’étais pas un intime de Jérome mais j’avais pu apprécier lors du camp d’alpinisme du Val d’Aoste en Aout 2013 sa générosité, sa disponibilité et sa compétence d’encadrant. Il n’avait pas hésité à faire plusieurs fois les mêmes courses et notamment le Cervin pour qu’un maximum de personnes puissent réaliser cette belle ascension. 

Il avait accepté de rejoindre l’équipe des encadrants alpinisme et proposait de nombreuses sorties sur des voies et des sommets souvent originaux. De nombreux adhérents du club ont pu bénéficier de son dévouement. 

Toute ma compassion et mes condoléances à sa famille et ses proches.

Patrick Jeandidier Ex responsable activité alpinisme

 

Très triste nouvelle en effet. Jérôme était un adepte des virées et ascensions en solitaire.

Jean Le Corre responsable activité Ski-alpinisme

 

Cette information me touche profondément.
Jérôme était quelqu'un que j'appréciais particulièrement.
C'est lui qui nous avait laissé son réchaud après l'avalanche en 2004 (qui m'avait emportée)
Jean Demary
 
Oui, sous ses airs de solitaire, jérôme était quelqu'un de très sensible, généreux et attentif aux autres.
Grâce à lui, j'ai vécu plusieurs superbes sorties, dont 3 la semaine dernière.
Mardi, au sommet des écrins, et avec un guide local il a participé au rétablissement de la sculpture qui représente une femme dont les bras se terminent en forme d'aile. Un Ange en quelque sorte. j'espère qu'ils lui réserveront un bon accueil.
Vous trouverez derrière ce lien les dernières photos de Jérôme, les derniers paysage qu'il a vu en notre compagnie avant de partir vers la dent blanche
Ce soir, je suis triste. On a perdu quelqu'un d'une grande valeur humaine.
Toutes mes condoléances à sa famille
Alain Azimont
 
C'est un choc.
Jérôme n'avait pas peur de la solitude en montagne, je me rappelle l'avoir trouvé seul un soir de janvier au Portillon, je me rappelle de sa radio et de l'apéritif partagé. Il connaissait le Luchonnais comme personne, il ne craignait pas les longues bambées loin de tout.
Puis nous avions encadré ensemble il y a un mois une belle sortie vers les Besiberris. L'ambiance du groupe était excellente et nous nous étions dit que cela faisait du bien aussi, d'être avec du monde en montagne, que cela nous motivait pour proposer d'autres sorties comme celle-ci.
Mais il n'y aura pas d'autre occasion de s'encorder, ni de refaire le monde au bivouac...
Une pensée pour ses proches, sa famille, ses partenaires de cordées.
Isabelle Girard
 
J'éprouve une grande tristesse à l'évocation de cette mauvaise nouvelle.
Je connais Jérôme depuis plus de dix ans. Il a participé à certaines de mes sorties puis à mes stages pour devenir encadrant en ski-alpinisme... et c'était un encadrant sérieux, réfléchit, un peu solitaire mais toujours disponible et ouvert aux autres.
Je l'ai encore croisé cet hiver sur les pentes de la Coume d'or. Il revenait d'une belle traversée de crête avec Karine et savourait le goût de l'achèvement d'une belle virée en montagne sous une lumière douce.
Il parlait à voie basse, humblement et nous donnait envie de l'imiter dès le week end suivant...
Jérôme, nous penserons longtemps à toi...
Bruno Serraz. Vice-président du Club et instructeur ski-alpinisme
 

Aujourd'hui j'ai perdu mon Mentor, mon Père d'Alpinisme.

Camouflée sous une discrétion aigue, sa générosité n'avait d'égal que sa bienveillance paternelle, sa patience et son plaisir de partager ce qu'il aimait par-dessus tout : la Montagne. Cette chose cruelle et égoïste qui garde à elle ceux qui la respectent et l'aiment le plus.

Et Jérôme en savourait la beauté à chaque instant : un cheminement esthétique (et pimenté si possible), un animal croisé, une ambiance brumeuse ou enneigée, un coucher de soleil pictural, la contemplation au sommet...

J'ai eu l'immense privilège de partager son "bout de corde" comme il aimait à dire, et de recevoir un pouillème de sa connaissance encyclopédique des Pyrénées (et pas que) durant une saison intense, riche en sorties sublimes, "parfaites" comme il en avait le secret.

Les mots me sont courts ce soir, pour décrire un être si riche en qualités physiques et humaines, rare et exceptionnnel, et surtout tout ce qu'il m'a apporté et que j'espère pouvoir faire partager à mon tour par respect pour lui.

Une grosse pensée pour ses autres compagnons de cordée, sa famille et tous ceux qui l'ont côtoyé et sont affectés ce soir.

Adieu "chef", tu m'as fait (re)découvrir la Montagne et tu m'accompagneras bien longtemps encore...

la Beauté que tu m'as offerte, pour laquelle je ne te remercierai jamais assez : https://plus.google.com/photos/+CarineVIAL/albums/6049265212326822049

Carine

 

C’est vraiment une triste nouvelle. Jérôme m’avais impressionné comme un copain très généreux et compétente. J’avais fait sa connaissance lors du camp d’été Aout 2013 et c’été lui qui nous  a amené  au Cervin et nous a beaucoup aidé durant la ascension à trouver toujours le bon itinéraire sans jamais perdre la bonne prédisposition et le sourire.  Ensuite il m’avait proposé d’aller ensemble aux Alpes suisses  ou finalement il a fait plusieurs des ascensions celle  année : énorme gentillesse !

Je suis vraiment choqué maintenant.

Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches.

Facundo

 

Oui triste nouvelle pour un compagnon de cordée avec lequel j'ai effectué tant de sorties et avec lequel j'avais une certaine complicité dans les moments difficiles que nous avons vecus ensemble notamment cet hiver dernier au couloir des avalanches. Tu restera pour moi l'amoureux de la montagne dans toute sa pleinitude .

Toutes mes condoléances à sa famille et ces proches .
Jacques Lerat

 

C'est un véritable coup de massue qui m'est tombé dessus en lisant ton message "Groupe Caf Toulouse " ce soir.
Je n'ai eu le plaisir de partir en montagne qu'une seule fois avec Jérôme, en novembre dernier, pendant trois jours autour du refuge du Portillon, lors d'une sortie CAF Alpinisme qu'il encadrait. Nous n'étions que 4, il faisait froid, mais l'harmonie qui a régné dans notre petit groupe pendant ces trois jours est, à n'en pas douter, dû à ses belles qualités humaines. Et à son sens affuté de la montagne, de la pédagogie, du partage et de l'échange. Cela reste un excellent moment de montagne pour moi. Et un beau souvenir d'amitié. 
Il aimait tant ces sommets, qu'il transmettait une sérénité et une assurance qui donnaient confiance à tout le groupe. Nous avions une quasi débutante avec nous, qui formait la première cordée avec Jérôme. Elle m'a avoué en descendant qu'elle n'avait jamais eu peur, tellement Jérôme avait su la mettre à l'aise en partageant, en expliquant, en prenant le temps. J'avais également trouvé son attitude de chef de groupe remarquable. Et vraiment très agréable. 
Je suis bien triste ce soir, et je pense à sa famille, ses amis proches, et tous les montagnards qui ont eu la chance comme moi de parcourir quelques arêtes là-haut avec lui.
Je suis allé rechercher des photos de ces trois jours menés de main de maître et avec beaucoup de tact par Jérôme. Voici le lien Flicker sur lequel j'ai mis cette sélection de photos.
https://www.flickr.com/photos/seb_les_photos/sets/72157646193228030/

Sébastien Figue

 

Je suis sous le choc !
Compétence, humanité et humilité te caractérisaient et faisaient de toi une perle rare, très rare...Tu avais une sacrée noblesse !
So long Jérôme. Je suis très triste.
Ceux qui ne l'ont pas cotoyé n'ont pas eu de chance.
Je pense à sa famille, à ses amis et ses camarades du CAF de Toulouse.

Philippe

 

J'ai appris la triste nouvelle hier.
Nous avions partagé une semaine de ski de rando avec Jérôme dans l'Oberland en 2005.
Une place s'était libérée au dernier moment et Cyrille DUPOUY, notre guide, avait proposé à Jérôme de venir avec nous.
Nous avions pu apprécié l'homme, discret toujours disponible et à l'écoute des autres.
Meilleurs souvenirs et condoléances à ses proches.
Jean Pierre Gahat CAF d'Orthez à l'époque

 

Je remercie les compagnons du CAF (Club Alpin Français) de Toulouse et toutes les personnes qui ont manifesté des témoignages émouvants au sujet de mon fils, Jérôme, décédé accidentellement en montagne, le 12 août 2014.

Je m’associe par la pensée à ses compagnons lorsqu’ils lui rendront hommage le 6 septembre, au dessus du refuge du Portillon dans la haute vallée d'Oô.

Je compatis à leur chagrin et témoigne à M. Patrice Duboé, toute ma reconnaissance pour l’organisation de cette cordée.

Il restera dans mon cœur et dans ma mémoire tous les moments d’affection, de complicité, de joies que j’ai vécus avec mon fils Jérôme. En particulier, lorsque très jeune, je l’accompagnais à la neige sur les pentes des Pyrénées et des Alpes. Je me souviendrai toujours du jour où il m’a initié au ski.

Merci, Jérôme, pour le souvenir que tu nous laisses. Je suis fier de toi.

Ton père, Laurent FILIPPOZZI.

(l.filippozzi@orange.fr)

P.S. : Une messe sera célébrée à l’intention de Jérôme, le dimanche 7 septembre 2014, à l’église Saint Jean-Baptiste de Lannemezan, à 10h30.

 

D'autres ici : http://m.camptocamp.org/forums/viewtopic.php?id=260779