Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Merci les Webcams de Barèges !

Ce week-end aurait du être l’occasion d’aller tâter du versant Sud de la vallée de Barèges, Péne det Pourri et Pic du midi au programme de 2 jours en Pays Toy mais les conditions nivologiques en décidèrent autrement, ce sera sans doute pour une prochaine fois. Pourtant cela me tente depuis 2 saisons d’aller explorer ces versants ensoleillés mais que voulez-vous y faire, on ne peut aller à l’encontre de Dame Nature qui avait fixé le portage à 500 m au moins, trop pour moi en ces temps incertains de ma condition physique, les petits maux et pépins du club des Tamaloù.

Heureusement à l’aire du numérique, il faut bien que cela nous serve et pas seulement à nous surveiller, nous avons l’occasion de visualiser les conditions des secteurs proches des stations de ski et bien nous en a pris de vérifier que le versant convoité était famélique. Plan B et puis Plan C sont envisagés, la réservation au refuge de la Glère se fait in extrémis pour 6 adhérents et je concocte un petit programme aux oignons pour nos heureux élus du jeudi soir. Niveau Autonome, 1300 m annoncés par jour (ce sera un peu plus), crampons piolet sur les conseils de la gardienne car certaines zones sont très dures, nous serons nombreux car un autre groupe du club a déjà réservé mais sur des itinéraires différents et moins exigeants sur l’heure du lever.

Départ 7 h de Roques pour nous 7,  voyage tranquille sous la brume qui va se dissiper aux abords de Luz, café à Lourdes et enfin pose de la voiture à Tournaboup, équipement rapide, test DVA et nous voilà partis pour le Vallon menant à la cabane d’Aygues Cluses. On progressera au début sur un chemin peu ou pas enneigé qui nécessitera de déchausser quelques fois, ensuite le circuit empruntera le vallon boisé et  magnifique menant à la cabane que nous atteindrons vers 12 h 30, petite collation et nous repartirons vers le Col de Madamète à travers vallons et combes jouxtant les lacs de Madamète, je laisserai mes compagnons atteindre le sommet (2657 m) sans moi, souffrant des orteils du pied gauche m’empêchant de progresser rapidement ; le sommet de Madamète atteint nous nous rejoindrons au col au Nord du sommet  pour nous engager  dans la descente menant au lac Nère (2224 m) où nous repeauterons pour nous diriger vers la Hourquette de Mounicot , passage menant au versant de la Glère. La Hourquette de Mounicot (2547 m) se défend bien, surtout vers 16 h 30, regel bien présent, la pente est soutenue et la plupart d’entre nous (6 sur 7) gravirons les derniers mètres skis sur le dos et là, le bonheur simple d’un paysage enneigé et ensoleillée, on appréciera le moment à sa juste valeur en remettant les skis pour la descente vers le lac de la Glère, en bas du refuge éponyme. Belle descente très variée, neige décaillée voire de printemps suffisamment bonne pour bien en profiter sur 450 m environ. Le refuge n’est plus très loin, je serai le seul à remettre les skis pour l’atteindre, les autres préférant y aller à pieds, vers 17 h 30. Nous nous attendions à être reçu par nos compatriotes, que nenni ! Ceux-ci ayant bien musardé à Luz et dans le vallon de la Glère, ils arriveront quelques minutes après nous. Il est déjà assez tard, on s’installe rapidement et hop, comme par magie, voilà que nous sortons de nos chapeaux, non pas de lapin, mais des breuvages colorés et diversifiés pour alimenter nos conversations de début  de soirée prérepas. Nombreux nous sommes, nombreuses sont nos bouteilles et autres solides, les conversations vont bon train, à 18 cela occupe et l’heure du repas approche pour lequel notre gardienne et ses acolytes, les Hélène et Kris, auront su donner le meilleur d’elles mêmes.          

Notre journée à 1600 m de dénivelé nous aura bien marqué et nous irons nous coucher assez tôt, honte à nous de n’avoir pas su attendre pour régler la note, notre gardienne nous l’ayant gentiment fait remarquer, à raison et à la Toy, le matin au petit déjeuner.

Dimanche, lever tardif, petit déjeuner itou et finalement, on repartira vers 8 h 30 en direction de la Hourquette de Mounicot, sur les conseils de notre hôte renonçant au Turon, pentes verglacées obliges. Il fait un temps splendide, une température printanière, nous remonterons les combes de la veille sur une neige durcie et néanmoins agréable, les couteaux ne seront pas sortis malgré la pente relativement raide de la fin de la montée. Ensuite on basculera de nouveau sur les vallons du Lac Nère, neige décaillée et agréable à skier, puis nous remonterons vers le Madamète mais cette fois en bifurquant vers le Pic dets Coubous (2647 m), moins simple à aborder que son voisin et plus sauvage, moins fréquenté ; la dernière pente jusqu’à la crête s’effectuera skis sur le dos, enfin les derniers mètres délestés de nos sacs.

Petit bonheur supplémentaire, soleil radieux, vent nul et seuls au sommet alors que son voisin est plus fréquenté, nous profiterons du panorama à  360 ° constitué de tous les sommets du massif du Néouvielle jusqu’au 4 Termes et autre Arbizon, ensuite  nous mangerons sur une terrasse spacieuse, formée par le vent et la neige.

Nous descendrons ensuite vers le Lac dets Coubous tout d’abord sur des pentes soutenues entre les lacs Nère et de Tracens pour ensuite louvoyer et chercher le meilleur itinéraire pour éviter de trop pousser sur les bâtons, il est encore tôt, mes camarades ne sont pas rassasiés et à proximité   de la retenue, nous nous arrêterons pour que je me repose les pieds et permettre à ceux-ci de gravir 200 m supplémentaires vers le Pic des Crampettes, secteur que je ne connais pas et susceptible de m’intéresser pour des sorties futures.

Enfin nous terminerons notre périple en effectuant les dernières arabesques dans le secteur du Pountou et rejoindrons non sans quelques péripéties d’itinéraire le parking de Tournaboup terme de notre Week End vers 15 h 30, en constatant le manque de neige augurant une fin de saison proche pour ces chers skieurs de piste.

Petite bière à Luz en charmante compagnie de l’autre groupe et retour sur Toulouse  vers 19 h.

Ont participé : Stéphane, Xavier, Florent, William et Cyril

Ont encadré : Marie-Loï et Phil

Quelques photos : https://goo.gl/photos/6J9SzAnJqfmBQGGq9