Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Raid ski de rando ORTLES du 18 au 26 mars 2017

Compte Rendu :      Ski de rando CAF Toulouse  Italie du 18 au 26 Mars 2017

Lieu :                        Massif de l'ORTLES   

Encadrants :            Jean-philippe Albressac, Jérôme Audouit

Participants :           Sylvie, Fanou, Emmanuelle, Hélène, Christian, Loïc

J1/Toulouse-Munich-Milan-Bormio

L'an dernier, à l'insu de toute autorité, nous avons pu perpétrer un méfait en Autriche, au cœur du Stubai. A savoir un détournement de neige profonde et vierge de toute trace, à des fins personnelles au grand dam des locaux! Il faut dire que l'équipée se présentait sous les meilleurs hospices avec une préparation minutieuse où le hasard fut rendu à néant. Même les astres étaient de notre coté.

N'ayant point été condamnés pour cette affaire, l'idée était tentante de "remettre le couvert"sur un autre pays: l'Italie. Afin de ne pas éveiller des soupçons pouvant compromettre notre expédition, nous choisissons le massif de l'Ortles coincé sous la frontière Autrichienne à quelques kilomètres de Bormio. Cela tombe bien car cette petite station de ski collectionne les hôtels quatre étoiles ainsi que les Porches. C'est le terrain idéal pour se fondre dans la masse en réservant, nous aussi, Le Cristallo dont le garage déborde de véhicules hors de prix.

Evidemment, dans ce genre d'entreprise, la clé de voûte repose sur le choix de l'équipe, avec des chauffeurs qui tiennent le pavé. Huit personnes au total semble le bon chiffre.

Cette année, Gérard dit "Le Gonz"ne pourra être des nôtres, s'étant éloigné des planches pour des raisons physiques (une grosse pensée pour lui qui vient tout juste de renouer avec la peuf).

En attendant, Jérôme, un petit jeune plein d'avenir, s'y colle, au pied levé, pour assurer la conduite du véhicule de tête avec trois personnes à son bord. La seconde charrette baptisée "gambas grillées déambulatoires" aura votre serviteur au volant avec les trois dernières.

Après de longs mois de préparation, les transports millimétrés n'ayant pas desservis notre première journée, nous pouvons ripailler en toute quiétude dans les soubassements d'une cave à vin. Bien que le sauna/hammam gratuit de l'hôtel ait été d'un grand secours pour nos articulations endolories par ce voyage, nous entrevoyons la suite avec entrain.

Le lien vers les photos:

J1 Trajet Tlse-Munich-Milan-Bormio le samedi 18 mars 2017

J2/Bormio-Refuge Branca(2493m)-Cima Branca(3097m) et Colle Pasquale(3300m)

Au lever, pourtant, en contemplant le paysage alentour, il faut bien se rendre à l'évidence: la neige est loin d'être au rendez vous, malgré le soudoiement de nombreux météorologues. Il va falloir composer avec les conditions.80% des courses non réalisables pour faute de glace.

En ce dimanche matin, Germano nous dépose au parking del Forni avec son minibus. La journée s'annonce tranquille avec une montée au refuge Branca suivie par la cime de même nom. Ce n'était sans compter sur l'oubli d'un ARVA à Bormio par l'un des protagonistes. Il en fut quitte pour un  aller/retour express.

Après avoir posés nos outils d'assurance, nous investiguons le vallon, à l'arrière de notre villégiature. Vers 2800m, le groupe se scinde en deux, histoire de ne rien laisser au hasard, malgré un plafond au ras des pâquerettes: Cima Branca et Colle de Pasquale. Ce n'est pas ici que nous commettrons notre besogne, mais la descente fut tout de même sympathique, très variée mais pas forcement facile à skier.

Le lien vers les photos:

J2 Montée Val del Forni refuge Branca(2493m) et Cima Branca(3097m) le dimanche 19 mars 2017

J3/Palon de la Mare(3703m)

Par cette magnifique tempête de ciel bleu, nous sommes proches du Graal. C'est aujourd'hui ou jamais que nous devons tester notre matériel de pointe pour assurer le casse de demain du coté du Pic Trezero.

Longue montée dont les couteaux, affûtés comme des rasoirs, taillent le relief à chaque pas. Un groupe d'Américain, encadré par deux locomotives, s'amuse à aplanir les "conversions"avec un piolet!!!! avant d'aborder le glacier. A m'en donné, un court passage verglacé et décapé de tout flocon, verra le menton de Lolo s'écraser dessus, sans crier gare!

A l'approche de l'arête finale, les crampons seront nécessaire pour ne pas finir congelés dans une vallée méconnue. Nous terminons ce rodage par un pied dans une crevasse, un trou dont les planches s'y sont baladées en fond et surtout par une belle descente printanière.

Le lien vers les photos:

J3 refuge Branca-Palon de la Mare(3703m) le lundi 20 mars 2017

J4/Antécime Cima San Giacomo(3220m)

Le grand jour se dessine. Nous avons un créneau jusqu'en début d'après midi pour réaliser notre braquage sur ces cimes tant convoitées.

Assurément, cela ne pouvait pas se dérouler comme prévu. Suite à l'oubli au refuge, une paire de "couteaux"sera vite récupérée...mais vite perdu pour l'un d'entre eux, dans une vielle coulée de blocs éparses. En vain, impossible d'y remettre la main dessus. Ce genre de mésaventure peut vite être pénalisante pour la suite de l'opération. Mais qu'à cela ne tienne, nous reprenons la filature d'un groupe d'Anglais. Tout en batifolant sur le glacier, le thermomètre affiche 37° sur la bretelle du sac à dos. La cuisson de la gambas est à point et l'aiguille de la montre pointe déjà 13h...

3220m, l'antécime caresse nos skis. Nous ne pouvons pas entreprendre raisonnablement la traversée pour le sommet, totalement surchauffée, avec qui plus est, les premiers nuages d'incertitude météo, au risque de rater notre délit.

Bingo! A nous les folies dans un "Half Pipe" taillé pour nos spatules où la déraison nous mène au Nirvana.

Le coup de l'année, à la barbe des italiens, est réussi bien qu'il reste certaines choses à régler pour Jérôme. Une descente en stop dans la vallée pour essayer de trouver un couteau, une location de nouvelles planches faute de conclusion positive, une négociation d'un taxi pour remonter au parking, une farfouille d'une cache pour ses anciens skis et être à l'heure pour l'apéro, sachant que le repas est servi à 18h30! Pari tenu, moyennant quelques billets.

Le lien vers les photos:

J4 refuge Branca-Cima San Giacomo(3281m) le mardi 21 mars 2017

J5/Cima Branca(3097m)

La perturbation flotte au dessus de notre havre de paix, masquant les cimes environnantes.

Jérôme et Hélène s'affairent sur la carto, tandis que "mézigue" et Christian tentent la trace GPS pour corroborer les azimuts pris par nos chefs de course du jour. Le sommet s'atteint sans encombres. Il ne reste plus qu'à jouer un peu plus avec le terrain pour une note A++++++

mais la perfection n'est pas loin.

J6/Refuge Branca- Refuge Pizzini(2706m)-Colle de Pale Rosse(3379m)

Après un petit déjeuner particulièrement frugal, pour ceux qui ne raffole pas du sucré, nous filons à vitesse grand V, sur une neige légèrement verglacé, vers le refuge Pizzini.

Pas sitôt franchis le seuil de la porte, Claudio Compagnoni, le gardien nous accueille avec beaucoup de chaleur et d'entrain.

Pour info, il est parent avec Deborah Compagnoni, née à Bormio, skieuse alpine de son état, triple championne olympique et triple championne du monde et fut la première championne à remporter trois médailles d'or dans trois Jeux Olympiques différents (Super-G à Albertville 1992, Géant à Lillehammer 1994 et à Nagano 1998).

En attendant, fidèle à sa classe italienne, il ménage la gente féminine en leur proposant sa meilleure chambre(avec couette SVP) et le sauna...pendant que les types s'affairent sur de sombres matelas solidifiés par du contreplaqué, un poil trop bas pour notre front, au tréfonds de la partie non rénovée et non chauffée.

Maintenant que nous n'avons plus d'impératifs notoires, le Colle de Pale Rosse et ses conditions hivernales semblent parfaits pour s'adonner aux joies de la poudreuse. Ce qui fut rapidement expédié. Jérôme et Fanou en rajouteront une couche supplémentaire avec le Paso Nord du Zebru.

Reste le plus important, le clou du périple: l'épisode Sauna-serviette pour les filles avec des Tchèques.

Je cite Emma (et ses notes) pour ne pas commettre d'impairs:

"On a passé 1h 3/4 pour un cours de perfectionnement délivré par des Chippendales Tchèques:1e sortie en sous vêtements avec seulement les pieds dans la neige puis une deuxième en roulade. Juste un petit détail pour les non initié, les Chippendales abordent l'exercice, tout nu...Le moment le plus particulier fut celui où l'un des bodybuildés ventile l'air avec sa serviette dans l'angle de ma vue. Je ne puis m'exclamer: ah oui, quand même...!!!"

Le lien vers les photos:

J6 refuge Branca-refuge Pizzini-Colle de Pale Rosse(3379m) le jeudi 23 mars 2017

J7/Refuge Pizzini(2706m)-Refuge Casati(3269m)-Suldenspitze(3376m)-Paso di Zebru Nord(3020m)

Il fallait bien clôturer notre voyage par l'utilisation de notre matériel d'assurance et par des conversions scabreuses, surtout que les conditions météo étaient toujours en accord avec celle de la veille. C'est à dire pas terrible pour la matinée!

Ce fut une journée, plutôt technique, crampons aux pieds, pour atteindre l'Autriche. Ambiance finlandaise ventée pour finaliser le sommet( mais ou est le sauna, les filles)

Le retour vers des contrées plus hospitalières débute par un encordement sur 150m puis par une éclate totale sur une neige de ciné jusqu'à Pizzini.

Au refuge, les deux groupes remontent explorer le col Sud et Nord di Zebru pour la cerise sur le gâteau.

Le lien vers les photos:

J7 Refuge Pizzini-Refuge Casati-Suldenspitze(3376m)-Paso di Zebru Nord(3020m) le vendredi 24 mars 20

J8/Refuge Pizzini-Bormio-Milan

Les derniers virages sur neige de printemps, au son des oiseaux, marquent la fin de notre méfait sur les terres italiennes. En quelques heures, le taxi nous dépose devant l'hôtel à Milan, non sans avoir mis 1 demi-heure dans la vue du plus optimiste des GPS. Il parait qu'il existe une troisième file, sur la ligne continue médiane, pour dépasser les véhicules!!!!

Milan avec sa foule, ses boutiques ultra chics de fringues, son superbe passage Victor Emmanuel, sa cathédrale et ses naviglis  nous ramènent à la civilisation. Le final de cette superbe semaine sera célébré dans l'antre du loup à savoir "la Casa del Lupo". En conclusion , nous sommes meilleurs sur les skis pour perpétrer des braquages de "peuf" plutôt que pour le chant...et oui, qui plus est en italien!

Un grand merci à notre équipe qui fut à la hauteur des enjeux, toujours aussi joyeuse, ainsi qu'à Jérôme, un futur encadrant du club pour qui, ce ne fut pas "un long fleuve tranquille".

Le sort s'acharnera encore à Toulouse, avec un sac à dos qui n'arrivera que le lendemain, bloqué à Munich, et des planches livrées avec une fixation explosée!

Buonasera,

il prossimo anno,

Jean-phi

Le lien vers les photos:

J8 Refuge Pizzini-Parking del Forni-Milan le samedi 25 mars 2017

Les liens vers les photos de Jérôme:

https://goo.gl/photos/4PjAaLoMrgNvf3Yp8

Mais aussi les 2 photosphères:

https://goo.gl/maps/BLusv9uXRbw

https://goo.gl/maps/Ai8zk9mQo5T2