Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

HandiCaf : La grande chevauché du Lampy

HandiCaf : La grande chevauché du Lampy

Date : 13 et 14 mai 2017

Responsable : Alexandra Genesty

Bénévoles : Suzanne, Philippe, Michel et Pierre

Participants : Vivan, Yoann F., Yohan H., Nicolas B., Dan, Danvi, Cécile et Margot

 

Samedi

Il était une fois Mr Rare et Mme Averse

Il était une fois Yoann bien à l’abri dans son établissement

Il était une fois Michel et Alex venus le chercher

Il était une fois 3 gus trempés…

Enfin vous l’aurez compris, le soleil n’est pas au rendez-vous pour ce début de week-end. Vous le savez, nous sommes assez optimiste, alors en route vers … La pluie qui nous accompagnera une bonne partie du chemin, mais déjà au loin l’horizon s’éclaircit et que voyons nous ? Un coin de ciel bleu !

Ce week-end pas de bus mais nos voitures. Je ne sais pas comment ça c’est passer dans les autres voitures mais la mienne c’est transformée en boite de nuit avec Yoann et Margot qui à leur dire l’écoute de France culture allait les faire mourir. Margot s’est donc intronisée disque joker. Vu le niveau sonore et les vibrations des vitres, la prévention contre le bruit n’est pas passée par eux !

Sinon au programme, montage de tente et… Avez vous déjà monter une tente en suivant la notice ? Bah nous oui et « Y’a un truc que je comprends pas », « c’est quoi ce truc », « je vous dis que ces sangles doivent être en dessous » « vous avez inversé les arceaux » « non j’ai suivi la notice » « on démonte et on reprend », « je peux vous aider ?», « c’est bon on peux manger ?» « moi je dors là » « non c’est les filles » « oui mais moi je dors là » « NON », « et la petite c’est la mienne » « c’est celle d’Alex » « tu me la prête ? ». Le pique-nique nous sauve !

L’après-midi est à nous. Départ du camping à pieds ou sur mono-roue, Philippe ouvre la marche, et demi tour. Michel reprend la direction un œil rivé sur GPS. Il serait dommage de nous perdre et de ne pas pouvoir profiter des tentes. Le départ est tranquille en sous bois, nous rejoignons la piste forestière qui mène au Cammaze, mais le temps passe et de gros nuages approchent. Je décide donc de faire demi-tour et justement un sentier part sur notre gauche. Bon d’accord il grimpe et grimpe et regrimpe sur 300m et alors on est des sportifs ou quoi ?

Notre objectif étant toujours de dormir dans nos tentes, il faut que nous retrouvions le chemin forestier et pour ça rien ne nous arrête, les passages sans chemin à travers forêt, les pentes aussi raide que les montés, les champs de genets… Je ne vais pas vous mentir ils nous ont arrêtés. Demi-tour !

C’est fourbu que nous arrivons enfin aux tentes et aux douches (froide ou chaude en fonction de leur position dans les sanitaires) pour certain.

La journée se termine devant une bonne pizza et un groupe de musiciens.

 

Dimanche

Ce matin je manque de patience, les traînards en ont fait les frais, duvet ouvert et menace du verre d’eau. C’est radical, nous sommes tous à 8h devant notre petit déj (faut pas me chercher) !

Pendant que Nico, Philippe et Pierre partent à vélo rejoindre Hugues sur les bords de la rivière nous faisons un peu de rangement (enfin Michel et moi) … Nous rejoignons nos 3 camarades peu de temps après. Hugues est déjà là avec les quad VTT. Les yeux pétillent mais avant de pédaler quelques réglages et règles de sécurité. Yoann F. est installé sur son vélo (c’est un tricycle avec à l’avant un siège et à l’arrière un vélo pour le pilote) type pousse pousse du Népal.

En avant Ginette, à la queue leu leu au bord de la rigole. Dans un premier temps je pilote le pousse pousse mais une souche plus loin et un genoux en moins je laisse la place à Pierre pour récupérer son quad. Et Yoann dans l’histoire ? Il n’a même pas bouger et s’en est allé de ses petits commentaires « comme d’habitude » « et vlan » « encore une fois » !

Le chemin défile sous nos roues au son des « droite, gauche, tout droit » de Philippe qui guide Vivian seul sur son quad.

La partie technique ne va pas tarder à arriver. Déjà il faut faire un bout de route avec des voitures qui arrivent devant et derrière et des « il va m’écraser, je pédale quand même » !

C’est une route de campagne, les chauffeurs sont tranquilles et y vont de leurs encouragement dans la monté. Les choses se compliquent quand dans de retour sur le chemin Cécile se décide de pédaler sans lâcher les freins. C’est plus dur évidement ! Ensuite vient le chemin en pente avec des rochers et en dévers. Un vrai régale, petits passages techniques que chacun passe sans grandes difficultés. Dan qui trouvait ça trop simple a décidé de déjanter au milieu histoire de tester le mécano et Yohan H. de finir sa course dans les genets mais toujours avec le sourire !

L’arrivée se fait au camping, c’est royal !

Après un au revoir à Hugues (qui réfléchi à la conception d’un quad biplaces avec adaptation possible d’un siège handis), il nous reste à démonter notre camp. Par souci d’efficacité, nous avons demander aux jeunes d’aller se mettre à l’ombre avec les popcorn de Margot.

Rebelote en sens inverse, ambiance boite de nuit après quelques verres et… J’ai loupé la sortie, tour de rond-point et nous voilà enfin, j’éteins la radio et savoure le silence !

Merci à Hugues d’avoir encore une fois fait partager le plaisir de rouler sans peur (ou presque) à nos jeunes.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Alex

 

Mots des parents et des jeunes : 

Merci pour tout Alex ; ça n’a pas été de tout repos semble-t-il….  En tout cas, on peut te dire que Nico était bien content de son week-end !

Hélène et Patrick