Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

WE aux vallons de la Glère

La phrase qui résume le mieux ce séjour en altitude : "non mais t'imagines un peu avec 10 cm de fraîche !!!".

Nous étions 7 pour ce beau WE ensoleillé juste avant la Noël, avec une neige toute pyrénéenne, croûtée ou vitrifiée. Il fallait aller chercher les faces Sud ou bien monter au dessus de 2400m pour changer du fameux son "grrrrrrr" caractéristique à la descente.

Le premier jour montée au refuge de la Glère, dépose des affaires et c'est reparti vers le Mont Arrouy. Il est 13h30, il reste dans les 800m de dénivelé, ça va faire juste... En effet, après un dépeautage-repeautage on change d'objectif : le refuge Packe et la belle vue. Le retour au refuge de la Glère se fait avec une magnifique lumière. Un dernier repeautage pour atteindre le refuge, juste à la tombée de la nuit, quand les étoiles arrivent, et elles sont nombreuses.

Le lendemain on décolle à 8h du refuge, direction le Turon de Néouvielle. Après quelques hésitations parce que la neige semble toujours meilleure dans le valon d'à côté, et parce qu'avec 6 personnes très confirmées pour 7 participants on pourrait passer la journée à débattre de la meilleure option, nous décidons de rester sur notre plan initial. Nous allons chercher le col de Coume Estrète, et remontons au Turon par la crête. La redescente se fera en longeant les faces du Néouvielle, dans une superbe ambiance de montagne hivernale. A refaire, cet itinéraire de descente est préférable aussi pour la montée, même si quelques passages sont un peu raides.

Un très beau we avec une super ambiance dans le groupe malgré l'absence "des 10 de fraîche", et forcément quelques imprévus, c'est comme ça qu'on apprend. Alors voilà un résumé de ce qu'il ne faut pas faire :

- rater la sortie d'autoroute à Tarbes : sans grande conséquence, et puis ça montre qu'on avait des choses à se dire

- oublier sa doudoune au bar de Luz : on la retrouvera au retour...

- laisser tomber ses lunettes sur la neige vitrifiée : on croit qu'elles vont s'arrêter, oui, là, une petite bosse, et... non elles filent décidées vers un trou dans la neige qui ouvrait sur un ruisseau

- laisser tomber son téléphone sur la neige vitrifiée une minute après avoir laissé tomber ses lunettes : coup de chance là il s'est arrêté

- laisser partir une participante très confirmée pour un petit tour en solo : aucun conséquence, mais par principe il ne faut pas le faire, le point suivant le montre

- ne pas déchausser à la montée alors que la neige est franchement dure et les perspectives d'arrêt en cas de chute sont incertaines : un participant très confirmé a glissé, un peu par manque de précaution sur le moment mais surtout parce que la neige était dure. S'en est suivi une belle glissade, sans grosses conséquences, juste quelques blessures qui ne l'ont pas empêché de continuer, mais ça aurait pu être plus grave.

- prévoir de passer un réveillon du 31 décembre en amoureux au refuge de la Glère : on n'a pas essayé, mais l'ambiance ne sera certainement pas très intimiste.

Quelques photos ici : https://photos.app.goo.gl/WKSHyQyP1cHfQgyg2