Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

WE à L'Hospitalet

Malgré la modification de notre sortie sur 2 jours, les inscriptions seront importantes ce jeudi ; en effet, nous permettrons, Marie-Loï et moi, à 15 adhérents de venir le samedi et 6 de plus le dimanche, la présence d'encadrants sur la liste autorisant ce nombre et nous verrons plus loin que cela permettra de satisfaire le groupe en partie.

Ce samedi, la neige est de la partie et dès Ax les Thermes, les péripéties commencent ; il en faut peu aux adeptes du pastis et des clopes pour braver la montée en Andorre. Bon an mal an, nous parviedrons à rejoindre la parking de la vallée de Ransol sans Philippe Marty et ses compagnons d'infortune qui opteront pour le Pic de la Mine. Nous attaquerons vers 11h30, il neigeote, nous suivrons une trace mi-raquettes, mi-skis, de  randonneurs que nous rejoindrons assez rapidement qui très gentiment nous laisserons faire la trace, ah ! l'hospitalité catalane !? La neige dans ce vallon est abondante, un peu humide, nous progresserons en alternant à 3 pour aborder le couloir Nord que, finalement, nous laisserons pour bifurquer vers la voie normale plus à l'Ouest, masquée par une petite croupe. Le vent est prenant, voire violent,  nous atteindrons l'estany de Ransol terme de notre montée, le froid est intense et nous prendrons la décision de descendre rapidement.

La première partie dans le mini couloir se fera dans 20 cm de neige relativement légère mais humide puis nous serons obligés de faire une traversée rive droite pour atteindre les traces de montée et les voitures vers 15h30 ; un petit tour au supermarché et nous arriverons au gîte L'Hospitalité vers 17 h.

Le début de soirée sera bien arrosée, il aura fallu attendre  4 adhérents optant pour la sortie de Dimanche puis le repas s'éternisera un peu gràce aux échanges, aux anecdotes et autres débats chers aux cafistes, pour enfin nous reposer vers 10h30.

Ce dimanche, grand beau, la journée s'annonce sous les meilleurs auspices, le col de Puymorens devant être fermé, nous opterons pour le tunnel et l'accès par la station pour nous apercevoir en remontant depuis la parking vers le col que l'accès avait été ouvert le matin même. Je demande à Charles-Henri et Philippe Marty de prendre en charge un groupe plutôt rapide, ils seront 12 qui feront le même trajet que Jean Le Corre qui nous rejoindra à la Porteille d'Engarcia, c'est à dire Station, Col de Puymorens, Porteille d'Engarcia, Etang des Bésines, Porteilles des Besineilles et retour par le même itinéraire, 1700 m de dénivelée. 

Pour mon groupe, 9 en tout, nous nous contenterons de la Porteille d'Engarcie, le passage du verrou vers l'étang des bésines ne présageant rien de bon en ayant constaté le manque de neige. Bien m'en a pris car mon état physique aura empiré au cours de la journée ne pouvant rien avaler depuis le matin, la descente sera malgré tout très agréable, étant les premiers à dévaler ces pentes vierges et bien fournies. Nous nous restaurerons (enfin eux, pas moi) près de la cabane du col et ensuite Marie-Loï et Nico accompagneront les motivés pour une remontée vers le Pic de la Mine tandis que je passerai l'après-midi à me morfondre dans la voiture.

Tout le groupe se rejoindra vers 17 h  pour ensuite récupérer Agnès, genou douloureux oblige qui aura passé la journée au gîte, et boire le verre de l'amitié.

Retour à Toulouse vers 21 h, bouchons obligent.

Encadrants : Marie-Loï, Nico, Philippe M. Charles-Henri et moi, et en guest star Hélène la Toy

PhilFeix