Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Le aka des têtes de pioches

Bon si vous êtes là c’est que le titre vous a accroché ou interpellé sans doute étonné. C’est vrai qu’il renvoie plus au vocabulaire rugbylistique que montagnard … mais de quoi s’agit il ... cest quoi ce aka des têtes de pioches ? Je crains qu’il ne vous faille patienter pour comprendre ou alors tant pis si vous êtes pressé vous n’avez plus qu’à trouver le lien pour accéder aux photos !

Information clé pour comprendre : il s’agit du compte-rendu du traditionnel séjour cascade de glaces des ados de noël. Oui vous avez bien lu : séjour cascade de glace … vous êtes perplexes, vous vous demandez si c’est une blague ? Bon je lève tout de suite vos doutes car oui nous avons trouvé de la glace et pas seulement que pour le coca-cola !

C’est vrai que ce séjour commençait mal : nous avons appris tardivement que l’auberge de jeunesse de Guillestre qui nous accueille habituellement ne ré ouvrirait pas pour la saison 2015-2015, l’été se prolongeait et il était difficile d’imaginer que nous ferions de la cascade de glace pendant les vacances de noël. Du côté des jeunes un gros renouvellement d’effectif … bref beaucoup d’inconnues dans l’équation. Et pourtant le désir de participer à l’évènement clé en cette période à savoir « la fête de la première glace » à Aiguilles organisée le we du 19 décembre nous motivait à persister d’autant plus que la FFCAM soutient les acteurs (Pascal Giraud, la mairie de Aiguilles, etc, …) qui chaque hiver rendent possible la grimpe sur glace dans le village de Aiguilles.

Disons le tout net : sans la structure de Aiguilles nous n’aurions quasiment pas grimpé :

-          Arrivée tardive vendredi 18/12 au soir,

-          Samedi escalade à Aiguilles,

-          Dimanche 2 groupes se sont partagés alternativement la cascade d’Aiguilles et découverte du rusisselling,

-          Lundi … Aiguilles

-          Mardi … Aiguilles et retour.

                                                                            

 Et malgré cela ce stage a été un franc succès et une belle réussite. Au final 7 jeunes de 13 à 16 ans dont … 5 filles (bravo les filles … les petits gars va falloir se réveiller … les filles sont plus volontaires et motivées !) et 3 adultes inscrits avec un profil « motivé pour développer de l’autonomie et à fibre associative » ont participé à ce séjour donc un bon niveau de participation pour cette période. Au final avec Dominique et moi pour encadrer ce séjour nous étions 12 ! Finalement nous fûmes 13 sans que cela n’ait de conséquence avec le renfort bienvenu de Jean-Charles papa de Lùna (1 des 7 jeunes) et guide.

Disons le tout de suite les jeunes furent très joyeux impliqués et dynamiques, pleins d’entrain comme en témoignent les photos et les commentaires du type « c’est stylé la cascade de glace », si vous ne me croyez pas les photos vous convaincront !

Autre point de satisfaction puisque c’était la grosse pierre d’achoppement de l’organisation de  ce séjour la prestation assurée par le gite Le glacier bleu à Mont-dauphin a été remarquable : accueil, gastronomie (oui on peut employer ce terme !), literie confortable, capacité d’adaptation à notre public bref une adresse à retenir !

Enfin je voudrai souligner le soutien apporté par Dominique Bernard qui encadrait ce stage avec moi … et avec qui j’encadre de nombreuses formations ou sorties mais aussi valoriser l’appui apporté par les 3 adultes présents. En effet leur aide précieuse témoigne de ce que peut être le fonctionnement d’une association : ce n’est pas un groupe de personne qui apporte un service à un autre groupe de personnes qui le consomment mais plutôt un ensemble de personnes qui mettent en commun leurs compétences et / ou connaissances. Notons qu’au vu du dynamisme du Caf de Toulouse et de la diversité des activités ou manifestations proposées les besoins en bénévoles sont divers et ne sont pas circonscrits à l’encadrement de sorties, il y a différentes façons d’apporter sa contribution à la vie du CAF de Toulouse. C’est ce qu’ont fait Loïse, Justine et Jacques.

Le parcours de Loïse en est un excellent témoignage : arrivée vers 14 15 ans elle a été assidue aux activités de l’école escalade et aventure du Caf de Toulouse et a testée toutes les activités proposées. A présent étudiante elle apporte un soutien en étant modératrice, un peu grande sœur auprès des jeunes encadrés et soulage mine de rien les encadrants. Au cours de ce stage elle a développé son autonomie et a validé avec succès le module « Cascade de glace » du dispositif de formation « En route vers l’autonomie.

                                                                     

 Justine arrivée plus récemment s’est investie afin de développer son autonomie. Motivée pour participer à ce stage elle a apportée sa touche personnelle notamment sur la gestion des « aspects éducatifs » inhérent à l’encadrement de jeunes. Nous nous sommes ainsi partagés les rôles en complémentarité : Justine passait en premier avec une posture « éducateur / animatrice » … puis si nécessaire je jouais le rôle du père fouettard sur la posture autoritaire en dernier recours.

Jacques qui se définit comme n’étant pas un perdreau de l’année nous a justement apporté son appui en mettant à profit son expérience et son énergie. Son soutien a été précieux sur la gestion des aspects logistiques : aide à l’équipement des jeunes qui découvraient quasiment tous le réglage des crampons, gestion du matériel collectif avec Dominique, capable de piquer un sprint avec les jeunes … pas mal pour un jeune papi.

En guest Jean-Charles qui se remettait d’une fracture du scaphoïde a apporté son calme et son expérience de guide, un soutien qui tempéra mon tempérament du sud.

Vous le comprenez à la lecture ce compte-rendu l’organisation et l’animation ces stages est mobilisatrice et repose sur tout un tas de petits rien qui au final font qu’un stage est réussi. Clairement celui-là a été d’un excellent cru malgré les conditions que l’on espère meilleures pour février.

En tout cas je ne suis pas sur que le stage de février se caractérise par autant de créativité et d’ambiance joyeuse comme en témoigne l’invention du Aka des têtes de pioches expression chaleureuse qui a succédé dans ma bouche à « allez les mioches on accélère » ou « sales mômes vous êtes à la bourre ! ». Du coup les jeunes ont inventé un aka des têtes de pioches que vous pourrez découvrir en passant en accéléré les dernières photos.

C’est par ici (merci aux photographes Justine Loïse Jacques et Camille qui s’est découvert un fort intérêt pour la photo) https://picasaweb.google.com/117350070973804104695/CafAdosIceTripNoel2015