Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

But à la montée et délivrances à la descente.

Décidemment ce n’est pas la saison de l’alpinisme couloir, du moins en ce qui me concerne, déjà 2 annulations et/ou modification mais heureusement nous pouvons encore trouver notre bonheur en Andorre.

Ce jeudi, 2 annulations de sortie ski de rando, les adhérents se pressent près de notre table dès 19 h 15 ; pourtant Marie Loï et moi précisons bien que c’est une sortie Alpinisme + ski, niveau Autonome. Cela questionne, s’interroge et se présente, tentant tant bien que mal de nous convaincre que oui, on a le niveau ! Au départ, nous fixons 6 places et 2  encadrants, en 5 mn, c’est plié et nous voyons bien la déception sur les visages. Nous prenons néanmoins les n° en cas de désistement, Jeff faisant partie de la sortie, cela autorise peut-être 1 ou 2 inscriptions de plus ; finalement nous serons 12, 3 voitures, 3 groupes autonomes mais forcément beaucoup d’inertie.

Départ très tôt samedi, 6 heures, tout le monde est là, la banane notamment pour les 2 derniers invités ; il faut éviter de remonter le télésiège Cubil avant les 1° skieurs. Un petit café à Tarascon, un trajet rapide malgré l’accès à l’Andorre, parking de Grau Roig pour un 1° briefing sur la sortie, la constitution des 3 groupes décalés de  ¼ h. Je prends en charge le 1°, Marie Loï le 2d et Jeff ferme la marche ; on ne se refait pas, Jeff et moi arriverons ensembles à l’arrivée du télésiège suivie de Marie Loï. Descente sur 100 de la piste pour très vite bifurquer vers l’accès au versant Nord de l’Alt de Cubil où nous apercevons le couloir tant convoité, il a l’air chargé. Nous repeautons sauf Jeff et 2 acolytes qui se feront une petite descente pour observer le décalage de ½ h ; j’attaque la trace de montée vers l’accès au couloir, neige conséquente et profonde mais peu exigeante, au fur et à mesure que je progresse vers la traversée, l’accumulation de neige s’avère très importante, sous les skis 20 cm et au bâton 60 cm parfois. Je demande, dès que la pente se redresse, des distances importantes et viens m’abriter sous la crête entre le Baix et l’Alt de Cubil vers 2600 m. Je fais un point avec Marie Loï et Jeff au talkie, non seulement l’accumulation dans le couloir à 45° peut partir mais la remontée dans 60 cm de neige va être trop exigeante, le groupe étant nombreux, l’inertie importante. Je fais remonter le groupe à mon niveau pour expliquer notre décision.

La descente jusqu’au télésiège à la cote 2313 m sera le 1° bonheur de la journée, de la neige de cinéma en quantité parfois importante mais quelques cailloux bien dissimulés nous rappellent à l’ordre sur le peu de manteau conséquent. On ne peut pas s’arrêter là ; Jeff a l’idée lumineuse de me proposer la descente de la combe Nord de l’antécîme du Cubil que nous avions remonté l’année dernière, pourquoi pas mais il va falloir remonter la longue crête Nord Ouest depuis la cote 2457 m.

 Marie Loï prend la trace avec Carine en relais pour nous amener rapidement au départ de la crête, il est déjà 13 h on en profite pour se restaurer et se reposer, puis je prends la direction des opérations, les skis sur le sac, pour avancer tantôt sur le fil tantôt versant Nord sur cette crête, voire arête bien neigeuse voire piégeuse, on atteint le niveau Autonome en ski alpinisme ; la fatigue commence à se faire sentir, l’arête est exigeante physiquement, parfois c’est gelé, parfois on s’enfonce jusqu’aux genoux et finalement 200 m plus haut, on atteint le départ du couloir de descente ; la plupart du groupe ira jusqu’au sommet sans les sacs pour admirer le secteur des Pessons et constater la désolation du secteur Sud, pas ou peu de neige, Montmalus très peu fourni.

Un surfeur a défloré la combe ; néanmoins, je vais, seul, tester la pente et sa stabilité avec quelques consignes préalables aux suivants. Le départ est soufflé, 2 virages sautés (35 à 40° ?) et j’atteins très vite la profonde tant convoitée et là !!! Le Graal sur 500 m de dénivelé, la neige de l’année, pente vierge, 20 à 30 cm de profonde, des combes magnifiques et un soleil radieux, les cuisses brûlent n’ayant pas vécu çà de l’année. Que demander de plus ? Que tout le groupe en profite, que tout le groupe soit en bas en ayant vécu çà ! Il n’y a qu’à voir les sourires radieux des comparses de cette sortie au bas de cette pente ; puis la réalité du moment il faut bien remonter les 250 derniers mètres du télésiège du Cubil pour descendre vers le parking sur une piste bien dure qui achèvera mes cuisses.

Arrivée au parking vers 17 h, 8 heures de sortie et de belles émotions tant à la montée (+ ou – 1300 m) qu’à la descente, le pot de l’amitié à Savignac, les cafetiers d’Ax les thermes n’ayant pas daigné faire l’effort de nous accueillir à 12 ! Allez comprendre !

Ont participé : Carine et Jeff en guest star, Stéphane, Sébastien, Manu, Emile, Olivier, Ferdinand, Edouard et Laurent.

Ont encadré : Marie Loï et Phil Feix