Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

UF Vers l'Autonomie en neige 19/03/2016

Malgré le nombre élevé de sorties au programme de ce Week-end là, Marie-Loï, Philippe Gras et moi récolterons 6 adhérents pour une 1°, réaliser un we UF Vers l'Autonomie sur la Neige avec progression en skis. Certes les conditions n'étaient pas très favorables avec un hiver un peu cahotique et une météo capricieuse, néanmoins nos jeunes adhérents avaient la banane, le rendez-vous pris, les consignes biens définies, la liste du matos bien intégrée.

Le départ à 7 h 30 de Jules Julien, 2 véhicules pour 8 personnes, Sylvain nous rejoignant directement à L'Hospitalet que nous atteindrons vers 9 h 30 pour ensuite rejoindre le virage de l'ancienne douane, point de départ de la progression. 

Répartition du matériel, consignes de progression, test DVA et nous voilà partis dans la Coma dels Pedrons pour rejoindre une pente un peu raide sur le versant Est du Pic Dels Pedrons, cette progression se fera sous un plafond très bas, peu d'éclairicies, quelques gouttes de pluie et quelques consignes sur la nécessité de bien travailler ses conversions, sources de perte d'énergie. Nous y passerons un bon moment pour balayer les compétences du livret que Philippe avait amené ; quelques rappels sur le sac, le DVA, le BRA que j'avais amené, la pente et nous attaquerons par la constitution de cordées de 2 avec encordement court et anneaux de buste, le 8 ou le noeud de chaise, le cabestan, le 1/2 cab ? Bonnes questions ! On confronte nos expériences, on explique le pourquoi du comment et enfin nous mettrons nos comparses en situation de progression sur une pente raide dans laquelle nous brasserons énormément, assurage en mouvement, à l'épaule, positionnement du corps, Marie-Loï et Philippe Gras sont des pédagogues hors pairs. Ensuite, après une petite restauration, nous aborderons les ancrages ou corps morts, piolet, skis, sac, champignonss et piolet éjectable (peu convaicant à cause de la qualité de la neige) puis la pose d'un relais sur rocher avec coinceurs et excentriques. Il commence à se faire tard et, miracle, le soleil perce les nuages alors nous décidons de joindre l'utile à l'agréable en remontant une belle pente à droite de la Porteille des Vallettes. Je prends la trace non sans avoir demandé de bien respecter les distances, je vois quelques regards inquiets m'interrogeant sur les risques de départ de plaque mais je suis confiant, la pente, certes assez inclinée, est stable et nous nous regroupons enfin pour enlever les peaux et entamer enfin la descente.

Nous trouverons une belle qualité de neige légère sur 300 m environ puis une alternance de neige un peu croutée pour terminer par de la neige de printemps et tout ça sur 800 m environ de dénivelé, c'est le ski de randonnée dans les Pyrénées !!

Retour vers le gîte de L'Hospitalité où nous retrouverons Jean et Cécile, venus skier le secteur après le Tarbesou ; la soirée sera assez festive et riche en enseignement, un groupe du LHM (Luchon) partageant notre repas. Pierre nous a rejoint pour s'oxygéner et les discussions s'animent, le vin aidant, les échanges se poursuivent et finalement tout le monde va se coucher vers 22 h 30.

Le matin de dimanche, Philippe Soler nous a rejoint. Pierre nous laisse pour se diriger vers le Roc des Isards et je décide de modifier notre destination (Pic de la Mine, crête Sud) pour la coume d'Engarcie et les rampes du Pic des Trespunts, plus propice à effectuer des ateliers. Nous le regretterons pas car finalement, les pentes orientées Sud seront de meilleures qualités pour travailler la progression. Durant cette journée, rythmée par les échanges d'informations avec Benoit Ginestet d'Albi sur l'accident de Pierre, nous mettrons nos cafistes en situation de progression en réversible, montée avec relais sur becquet, sur coinceurs et autres sangles, descente face à la pente, en traversée et autres compétences du livret. Certes, ce n'était pas une course proprement dite mais l'activité a été riche en enseignements, notamment sur la nécéssité de maitriser le matériel et son rangement, sur la rapidité de réalisation du relais, sur les pertes de temps inhérentes à l'activité, le poids du sac qui ralentit etc.

15 h Nous descendrons pour pique niquer près du col de Puymorens et permettre à Marie-Loï de récupérer sa voiture, Pierre étant en partence pour l'hopital Purpan, vilaine fracture diagnostiquée à Puigcerda. Nous prendrons le temps de débriefer autour d'une bière à Savignac et récupérer les livrets de formation des participants, moment de détente et de partage, le retour s'effectuera sans trop de ralentissements.

Merci à tous pour ce WE très agréable malgré les événements qui auraient pû être plus graves.

Ont participé : Camille, Caroline, Emilie, Clément, Julien et Sylvain

Ont encadré ; Marie-Loï, Philippe Gras, Philippe Soler et Phil Feix

quelques photos : https://drive.google.com/folderview?id=0B8ZcapyG86TUVEp6ZVcxbWVCNGc&usp=sharing