Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Surf Col de Porte/Merens 26/04/16

Compte rendu de Robert:

--

Après plusieurs années sans sorties avec des surfeurs,

 je rejoins avec enthousiasme le troupeau.

L'itinéraire est voisin d'un sommet voisin visité grâce à Franck,

lors de ma dernière sortie en club.

Salut à toi, la haut.

 

L'inventaire des participants:

 

Gaëtan un débutant souffrant du dos au départ,

qui galopera devant tout le monde à la fin.

 

Michel, encadrant miné par la chimie mais MUL: 

il a diminué son poids de 2 dents les jours précédents.

 

Julien notre futur représentant au concours d'élégance:

planche et pantalon assorti,

on l'a mis traceur/ambassadeur devant.

 

Anders, le frère de Lisbeth privé de son splitboard,

et en cours d'acclimatation à nos tropiques:

en short au départ.

 

Moi, ancètre coupable d'abandon du chien au départ,

je lui ai expliqué:

pas inscrit =pas de sorties.

 

Auncuns élégant skieur,

pas de téléswageur,

point de splitar avec nous,

juste la faction intégriste du planchon historique,

qui se joint à la procession nombreuse qui remonte le vallon.

Pour célébrer ces conditions presque citadines,

je monterai sans raquettes.

 

Pas de vent la haut ,

la Coum d'Or est pelée,

on s'oriente sans regrets vers le bas,

la remontée suivante est visible et bien blanche.

Neige de qualité étonnante au vu des températures,

je n'osais pas espérer aussi bien.

 

Le lac des Bésines atteint,

on rechausse pour aller chercher une terrasse à l'ombre,

pour le déjeuner.

Plus personne dans la montagne à partir de là.

La remontée est agrémentée de visions de destinations futures.

 

La descente suivante demande plus d'attention,

c'est plus étroit,

la neige est moins bonne,

inégale.

On retarde le moment de déchausser.

On joue du baton.

Puis commence le portage,

en mixte au debut,

des trous de neige sans fond,

des pierres , des rochers ou ..rien!

 

Les sources d'eau chaude seront ignorées,

il est tard,

les bières sont au frais,

il faut récupérer la papamobile d'Anders qui a monté toute l'équipe le matin,

et son matériel.

Je le pose la haut, merci à lui, et je file un refuge m'attend.

Pas de photo le chien a bouffé l'apn.

 

Merci à tous

Bande son 

https://www.youtube.com/watch?v=zMt4lQ-w2XE

 

Après plusieurs années sans sorties avec des surfeurs,

 je rejoins avec enthousiasme le troupeau.

L'itinéraire est voisin d'un sommet voisin visité grâce à Franck,

lors de ma dernière sortie en club.

Salut à toi, la haut.

 

L'inventaire des participants:

 

Gaëtan un débutant souffrant du dos au départ,

qui galopera devant tout le monde à la fin.

 

Michel, encadrant miné par la chimie mais MUL: 

il a diminué son poids de 2 dents les jours précédents.

 

Julien notre futur représentant au concours d'élégance:

planche et pantalon assorti,

on l'a mis traceur/ambassadeur devant.

 

Anders, le frère de Lisbeth privé de son splitboard,

et en cours d'acclimatation à nos tropiques:

en short au départ.

 

Moi, ancètre coupable d'abandon du chien au départ,

je lui ai expliqué:

pas inscrit =pas de sorties.

 

Auncuns élégant skieur,

pas de téléswageur,

point de splitar avec nous,

juste la faction intégriste du planchon historique,

qui se joint à la procession nombreuse qui remonte le vallon.

Pour célébrer ces conditions presque citadines,

je monterai sans raquettes.

 

Pas de vent la haut ,

la Coum d'Or est pelée,

on s'oriente sans regrets vers le bas,

la remontée suivante est visible et bien blanche.

Neige de qualité étonnante au vu des températures,

je n'osais pas espérer aussi bien.

 

Le lac des Bésines atteint,

on rechausse pour aller chercher une terrasse à l'ombre,

pour le déjeuner.

Plus personne dans la montagne à partir de là.

La remontée est agrémentée de visions de destinations futures.

 

La descente suivante demande plus d'attention,

c'est plus étroit,

la neige est moins bonne,

inégale.

On retarde le moment de déchausser.

On joue du baton.

Puis commence le portage,

en mixte au debut,

des trous de neige sans fond,

des pierres , des rochers ou ..rien!

 

Les sources d'eau chaude seront ignorées,

il est tard,

les bières sont au frais,

il faut récupérer la papamobile d'Anders qui a monté toute l'équipe le matin,

et son matériel.

Je le pose la haut, merci à lui, et je file un refuge m'attend.

Pas de photo le chien a bouffé l'apn.

 

Merci à tous

Bande son 

https://www.youtube.com/watch?v=zMt4lQ-w2XE