Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Week-end prolongé au Larribet

Un week-end de quatre jours, cela peut être l'occasion d'aller un peu plus loin que d'habitude et d'enchainer quelques beaux itinéraires. Et c'est ce qu'on a fait du 14 au 17 juillet aux alentours du refuge du Larribet, situé idéalement au pied du Balaitous.

Les participants : Donatien, Rémi et Isa à l'encadrement, Pauline, Marie, Laurence, Manu, Vincent, Jordan et Léa. Une pensée particulière à Antoine qui a du nous quitter bien trop rapidment, il va se remettre de cette grosse fatigue passagère, j'en suis certaine.

Le programme : rien de décidé à l'avance, mais on a fait que des chouettes courses.

 

Jeudi 14 :

Montée au refuge et révisions de manips de relai et rappel au rocher école juste au-dessus. 

 

Vendredi 15 :

Donatien et Isabelle avec Manu, Laurence, Pauline et Marie à l'arête SE du Palas. 400m en AD, avec une descente par la cheminée Ledormeur pas vraiment rando, c'est assez long quand on débute !

Pendant ce temps, Rémi, Vincent et Jordan se sont fait plaisir au pic d'Artouste dans une grande voie équipée de 450 dans le V/V+ : Excelsa veille sur toi.

Le soir, Léa nous a rejoints au refuge après le boulot : belle motivation ! (Et avec de quoi agrémenter l'apéro, s'il vous plait !)

 

Samedi 16 :

On inverse les rôles. 

Rémi, Vincent, Jordan et Léa sont allés faire un tour rapide au Palas, pendant que le reste du groupe allait goûter aux premières longueurs d'Excelsa. Une troisième longueur d'anthologie puis une descente en rappel, histoire de mettre en pratique les révisions du jeudi et quelques ploufs dans les eaux bleues et fraiches du lac sous la voie.

 

Dimanche 17 :

Une envie d'être tous ensemble pour ce dernier jour et de faire quelque chose de rapide et facile.

Nous avons donc jeté notre dévolu sur l'arête de la garenère, une petite course de demi-journée d'après le guide Ollivier. Pour ce qui est d'être tous ensemble, oui, on y était, pour le reste... c'était râté !

Un peu d'embouteillage par endroits, des désescalades pas si évidentes, des participants fatigués...on a fini par jeter un rappel au pied du dôme de la Garenère pour rejoindre les éboulis et le refuge versant Pabat.

 

Un week-end bien rempli, qui a, j'espère contenté tout le monde.

Un grand merci aux gardiens du refuge pour leur accueil très chaleureux !