Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Sortie VTT. Dimanche 23 octobre. Les crêtes de la Barguillère. Ariège.1600m 32km

Participants : Tereza, Igor, Thomas, Philippe (Co-encadrant) et moi.

 

En arrivant au local CAF, je constate que les prévisions de dimanche seront très ventées en Ariège avec des rafales de 40 à 90km/h.

Pas cool pour le VTT surtout pour une ballade prévue sur une crête…

J’en discute avec Philippe, mon comparse de la sortie, qui ne s’en émeut point « C’est bon, ce n’est que du vent ! »

Je consulte, malgré tout, la météo (qui regarde la météo, reste au bistrot !) et je constate avec soulagement que les rafales seront plus faibles qu’annoncées de l’ordre de 10km/h.

Donc, je ne resterai pas au  bistrot ! :-).

Igor et moi partirons de Toulouse pour rejoindre Philippe puis Tereza et Thomas au petit village de Cazals (670m) à l’ouest de Foix.

Premier constat pas de vent !

Après les préparatifs, nous partons pour 1000m de montée sur différents chemins qui montent régulièrement, raides et interminables vers le col de Legrillou puis par le col de Mazel avant d’arriver à la cabane de Deveze à 1500m.

Là, nous faisons une longue pause pour se remettre de la longue montée.

Puis nous montons à pied sur 200m de dénivelé en poussant et/ou en portant les vélos pour atteindre la crête à 1700m.

Nous parcourons les différents sommets bordant la crête tantôt à pied, tantôt à vélo selon le terrain.

En chemin, nous rencontrons des chevaux bien heureux de brouter au soleil avec une température agréable.

Après une pause casse-croute bien méritée, nous repartons vers le dernier sommet de la crête pour ensuite descendre (enfin !) sur un sentier raide et difficile en raison des passages de vache qui ont passablement « miné » le sentier (Grrr !).

Heureusement, un peu plus bas, le sentier redevient normal et les plus téméraires pourront « lâcher » les freins pour dévaler les pentes.

Pour rebasculer dans la vallée de départ, on doit remonter 300m durant 6km.

Les jambes sont lourdes et on tire la langue…

Après une dernière descente en single raide, on arrive à la voiture ravi d’avoir pu terminer ce parcours sportive et montagnard de 1600m.

Cerise sur le gâteau, on n’a même pas sorti les frontales !

(D’ailleurs, je n’ose pas imaginer la descente de nuit dans les singles raides…)

Puis retour à la maison et gros dodo !

Bonne semaine.

Laurent

Voici les photos en lien Picassa

https://goo.gl/photos/pz7g1wrsXAcRdtK38