Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

VdM hivernal : épingles à Tarascon

Ci dessous le CR de Christophe, motivé par une dernière sortie vélo de montagne au soleil avant 2017 !

5 personnes pour cette collective de VTT autour du Quié de Sinsat. Avec Cyril, nous avions cherché une trace sûre (qualitatif flou mais moins ambiguë que « énorme » ou « belle »), majoritairement versant Sud mais qui soit quand même typée montagne. Direction Epingles Land avec un départ de la gare de Tarascon sur Ariège.

Après avoir longé l’Ariège dans une certaine froidure matinale, le soleil nous a cueillis sous les falaises du Quié de Sinsat. Un peu de route au dessus de Verdun permet de finir de se réchauffer. Là, des groupes et des disciplines se croisent, VTT, escalade, l’Ariège est un bon terrain de jeu. Vient la piste de la montagne de la Tabe et ses 500 m de D+ au rendement plutôt scotchant. Seules des vaches pas très réveillées et peu coopératives nous obligeront à regrouper la troupe. Piste exposée plein Sud, un bonheur pour les yeux. Une bonne piste aussi pour se chauffer le cardio pour ceux qui le souhaitent, mais rien n’est obligatoire.

Une bonne pause est nécessaire pour rafraîchir les organismes et les alimenter avant la folle descente en épingles sur Verdun. Des feuilles, des feuilles, des épingles et des épingles. Un tapis de feuille cache une zone boueuse où Cyril viendra faire un petit plongeon tel un petit petit sanglier, un bon piège qu’il a permis d’éviter à quatre personnes qui le suivaient. Merci Cyril pour le sacrifice. Le sentier est très bon, bien aménagé pour les travaux du RTM au début du XXième siècle.

Un petit tronçon de route et encore un toboggan. Pif paf et c’est le bas. Où il faut tomber les couches pour la remontée. Direction le versant Nord du Quié de Sinsat. Un petit bout de sentier grimpe fort sur le vélo mais la pente augmente, il faut porter, 400 m de D+. Du raide, du caillouteux, du feuillu pendant 50 minutes. Le haut, sur le vélo, est magnifique, nous traversons une grande prairie encore toute givrée. Il est l’heure de manger, 14h10. 30 minutes au soleil qui a vite tendance à s’éclipser. On continue à traverser ce grand plateau puis nous entamons une belle descente facile sur un sentier très propre peu raide encore plein Sud. Col de Faboscur, Eglise ruinée de Lujat. Là autre style, plus de cailloux, un peu plus large, ça tape en restant plaisant.

On vise le col d’Ussat par une piste puis un portage de 90 m dans de belles couleurs de fin de journée. La suite est un enchaînement de courtes descentes et de courtes remontées raides avant le grand plongeon sur Tarascon où nous devons serpenter dans un tracé d’une course pédestre. Nous retrouvons les voitures 8h00 après les avoir quittées, après un grand voyage de 45 km et de plus de 2000 m de D+. Mais plus que les stats, ce qui compte c’est le sourire !

Un pot offert par celui qui s’est réveillé 6 minutes après l’heure du RDV le matin et la page se tourne pour une nouvelle année en montagne sous toutes ses formes.

A plus

Christophe