Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Handicaf : ca roule sur la neige

Date : 03 et 04 mars 2108

Responsable : Alexandra Genesty

Bénévoles : Suzanne, Martine, Michel, Philippe et Keith

Participants : Camille, Nicolas B., Emilie, Vivian, Yoann F., Benjamin, Yohan H., Julien L., Thomas, Benoît, Simon, Margot, Julien T. et Maylis.

Samedi,

C’est avec joie que nous nous retrouvons aux Argoulets pour notre dernier week-end de ski qui s’annonce sous le soleil.

Le départ est donné à 8h30 avec André, notre chauffeur photographe amoureux de la montagne.

Arrivés au gîte, nous prenons possession des chambres. Au programme de l’après-midi, ski et recherche de DVA (boîtier de localisation pour victimes d’avalanche) avec Wannes.

Pour les skieurs,

Le groupe se compose de Nicolas B., Emilie, Vivian, Benjamin, Julien L., Yoann F., Simon, Julien T. et Maylis. Sur la piste, Yoann F. est piloté par Philippe, Vivian est avec Keith, Julien L. avec Alex et le reste du groupe avec Michel. Quelques petits détails croustillants : après avoir interviewé Michel, aucun détail ne transparaîtra, trop dur à entendre, même pour nous. Nous pouvons tout de même vous dire que Yoann F. a fait plusieurs descentes emmitouflé dans la housse, avec, pour un confort maximum, une bouillotte au niveau des cuisses, un vrai coq en pâte. Venons-en à Julien L., notre skieur-débutant qui s’est découvert un don pour la glisse (notez bien j’ai dit « glisse » et non « rouler-bouler »). Grâce à mon expertise et mon expérience reconnues à une échelle mondiale, Julien L. a pris pour la première fois un tire-fesse qui nous a mené en haut de la piste verte. Et vas-y que j’enchaîne les virages, avec un début de ski parallèle et de virages ski levé (ski levé au singulier bien évidemment).

Pour les explorateurs,

Le groupe se compose de Yohan H., Thomas, Camille, Margot et Benoît accompagnés de Martine, Suzanne, André et Wannes. Comme les fois précédentes, nous avons chaussé (eh oui Yohan, tu les as eu) des raquettes. Pour cette fois-ci, comme nous sommes déjà experts en construction d’igloos, en descente de toboggans, nous avons étendu notre champ d’expertise en recherche de victimes d’avalanches. Je vous entends d’ici, j’espère que ce n’est pas mon enfant qui est enseveli. Eh bien… non. Et les bénévoles… non plus. Ne résistant pas à la pression, Wannes nous façonne un toboggan digne d’une descente en skeleton. Après quelques glissades mémorables (tu te rappelles Yohann, ta descente avec Martine), Wannes nous propose une petite randonnée, avant de rejoindre les copains.

L’après-midi se termine sous la douche, avant l’apéritif où nous rejoint Denis et sa femme, qui nous accompagneront dans notre jeu de pistes de demain, mais c’est une autre histoire. Il faut vous dire que pour notre première rencontre avec Denis, nous avons eu droit à un petit concert de flûte australe. C’est le ventre bien rempli que nous regagnons nos couvertures.

Dimanche

Le goupe est encore divisé en deux avec d’un coté les skieurs avec NicoB., Simon et Michel. Les reste du groupe part à l’aventure.

Michel : On a fait toutes les rouges, le tire-fesses à 60°, les bosses et bien évidement les descentes. J’ai eu droit à une grève sur le tas pour motif « refus de remontée sur tire-fesses. Trop fatiguant... » Mais où va la jeunesse !

La purée de pois nous a fait déchausser à midi et la bière nous à rafraîchie le gosier et ouvert l’appétit.

Alex : Comment vous expliquer sans heurter la sensibilité et l’égo de chacun…. Yoann sur la joëlette, Philippe au pilotage, Denis au tirage. Ca c’est sur la route mais ensuite… Nous ne sommes pas trop de 4 pour tirer Yoann dans la neige, des trous, des bosses, des descentes et donc des montées. Sans compter les arbres qui nous fouettent le corps avec leurs branchages bas. Une vrai expédition. Ne vous y trompez pas, le reste du groupe passe les difficultés sans problème, les doigts dans le nez et les raquettes aux pieds. Pour tout vous dire on en a un peu bavé, nos limite ont été atteintes. Mais quel bonheur de les voir partir sur les pistes des balise que Denis avait planquées le matin même. Un vrai parcours hors sentier dans la poudreuse.

C’est à 12h30 que nous retrouvons nos amis les skieurs.

Un grand merci à Julien L et Thomas pour l’aide qu’ils nous ont apporté permettant ainsi à Yoann de participer à cette aventure.

Fin de l’aventure hivernal devant un plat de lasagnes.

A bientôt pour de nouvelles aventures.