Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Compte Rendu Arête Passet (450m, AD+), Alpinisme, 18-19 Août 2012

En ce WE de canicule annoncée c’est à Gavarnie (haut lieu touristique en cette saison) que nous avons cette fois décidé d’aller prendre le frais ! Objectif pour le groupe constitué de Jeanne, Christophe, Marc (en tant que participants), Aurélie (en guest star) + Lolo (Lorène), Titi (Seb Sichi), Ludo et moi-même en encadrement : l’Arête Passet au Marboré (bcp moins touristique déjà…). Course s’effectuant dans un terrain ayant la réputation d’être très « montagne » (traduction : rocher moyen, itinéraire peu évident) mais à l’ambiance garantie (traduction : c’est beau, c’est loin, mais la belle escalade y est rare). Elle fait partie des « 100 plus belles » (N°45 svp !), il faut donc aller voir par nous même !

La course étant longue, la météo annoncée clémente, nous optons pour une montée tranquille, le samedi, à un lieu de bivouac proche de notre objectif du lendemain (pour nous : bivouac au sommet de la Tour en l’occurrence mais possible au col de la Cascade également). Avec sur le chemin, sans trop de détour, la possibilité d’effectuer la voie souterraine au Casque.

Départ à 7h15 de Toulouse et 11h20 du col des Tentes. Une fois la collation de midi avalée au refuge des Sarradets nous nous dirigeons, chargés de nos gros sacs, vers la brèche de Roland … d’où nous pouvons deviner qu’il sera sans doute difficile de passer par la toute petite ouverture/boyau de la voie souterraine avec tout notre attirail. Changement de tactique donc : nous irons d’abord déposer nos affaires entre la voie normale du Casque et de la Tour, puis reviendrons sur nos pas, armés uniquement du matériel de grimpe pour gravir le Casque et récupérer nos sacs ensuite. La voie en question s’avèrera tout à la fois très « étroite », rafraichissante, ludique et très courte (bonne alternative à la voie normale pour aller au Casque) ! Au final, c’est sur les coups de 18h que nous arrivons au sommet de la Tour. Pile à l’heure pour installer notre camp (travaux de terrassement, montage de murets pour s’abriter du petit vent frisquet, etc.) et prendre un apéro mémorable : certains se « contentent » de sortir des litres de bières et de pastis ou des biscuits apéro de leur sac tandis que d’autres se passent le « micro » tour à tour pour nous faire profiter de leurs plus bels échantillons de blagues potaches ou « M. Mme ont une fille ». Après le coucher de soleil sur le Taillon, il est temps de se mettre au lit et de contempler le spectacle des étoiles filantes recroquevillés dans nos duvets (et dire que certains doivent avoir du mal à trouver le sommeil dans la chaleur urbaine Toulousaine) !

Levé 4H30 qui pique les yeux, départ à 5h15, navigation à l’instinct plutôt qu’à vue dans la pénombre et les pierriers (à ne pas sous estimer) jusqu’à la brèche Passet (interminable et un peu exposée aux chutes de pierres la remontée du glacier de la cascade jusqu’à la brèche => méfiance aussi). 7h15 la voie démarre en traversée dans un rocher médiocre puis emprunte un dièdre couché jusqu’à atteindre un gendarme que l’on contourne par la droite lors d’une magnifique escalade (à l’unanimité élu plus beau passage de la voie : traversée bacs dans les mains / fesses dans le vide suivie d’un dièdre bien vertical). Encore un petit gendarme à franchir (non sans difficulté et émotions pour les adeptes de la variante de gauche, avec semble-t-il plus de plaisir pour ceux ayant opté pour la variante de droite) puis l’arête se couche, ça devient de la rando grimpante qui permet d’avaler les derniers mètres de déniv. bien plus rapidement. Tant mieux car quelques gouttes reçus sur le casque nous rappellent qu’on a bien fait de partir tôt ! 11h15, on s’accorde quand même une petite pause pique nique au sommet (avec toutes les couches thermiques !). Puis on se remet en marche promptement car le vent souffle encore fort là haut et le temps s’annonce toujours un peu menaçant vers le SE de la chaîne.

Le retour est très long mais permet ainsi de profiter pleinement des magnifiques paysages du versant sud de Gavarnie (des lumières toujours changeantes, des couleurs passant du gris, à l’ocre, à l’orange …). 16H nous sommes de retour au parking et nous « stipulons » déjà sur le lieu où nous irons prendre notre bol d’air frais le we prochain !

Sébastien Prat

Photos : https://picasaweb.google.com/100692456287815386599/AretePassetMarboreGavarnie1819Aout2012#

https://plus.google.com/photos/109192266166756199674/albums/5778839723647035361?gpinv=AMIXal-f6GtVUu4HARaUiEP-kKH6CFqL3IcWYARP3rTCMTRkGwVhzmpJum-S-1QyXgFFxFbnLqR7hbGfl5AzyPSqsfUZfTVwez8xLw2rsoYFPAcx4pqd0F4&authkey=COPl3Pb1geTAuwE

http://www.flickr.com/photos/seb_prat/sets/72157631178431078/

Topo : http://www.camptocamp.org/routes/56056/fr/pic-du-marbore-arete-passet

CR camptocamp de Lorène : http://www.camptocamp.org/outings/367929/fr/pic-du-marbore-arete-passet