Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Snowboard Pic du Sarrouyes 2676 m

Sortie de snowboard de montagne le 23 février 2019 Niveau Autonome TBS

Pic du Sarrouyes 2676 m

 

Cela faisait longtemps que je voulais faire cette course de montagne. Les conditions nivologiques (BRA 2) ainsi que la météo printanière/hivernale nous on permis de faire cette sortie à 1350 m de dénivelée. On a fait un pic nic au sommet sous un ciel bleu et une vue imprenable sur les Pyrénées. Bref du Parking du col d'Azet 1620m (au dessus du vrai col), on est partie à 8 motivés-ée. La température dès le matin nous annonçait une journée chaude, d'ailleurs j'ai du enlever mon caleçon (long) en haut du télésiège des Bruyères. Arrivé en haut du col à 2069 sur la carte, on descend en snow sur une pente en neige très dure (comme disait Marco Siffredi : « dans la poudreuse tout le mondes est champion du monde »).

En bas du vallon on se remet en mode marche vers le point d'attaque de la face est vers 2080m. On monte dans une neige qui est décaillée jusqu'en haut et cela ne changera pas jusqu'au col entre les deux sommets. On fera une manipe crampon vers 2450m pour monter dans du raide car il y avait de nombreux skieurs qui faisaient la trace pour monter , et qui n'ont pas démérité pour franchir cette portion de pente à plus de 40°. On à fini certains en crampon d'autre en splitboard. Arrivée au col vers 13h, on est monté dans la cheminée finale pour aller manger au sommet et profiter du panorama.

À 14 heure on a attaqué la descente magique, c'est une superbe face (penché) à faire et pour ceux qui aiment le raide. On est aussi servit à souhait avec une neige top, juste ce qu'il faut de transformation, car le soleil ne monte pas si haut en cette saison.

On est revenu aux voitures vers 15h30 en ayant une banane d'enfer. On était tous ravi d'avoir réussi et d'avoir fait ce run dans cette face est. A refaire sûr...

Merci à Michel pour m'épauler et aussi Aline la seule fille, et les mectoums, Julien, Gabriel, Arnault, Rémy, Gilles.

Pour faire ce genre de course il faut un vrai niveau autonome et prendre soin des dangers objectifs (avalanche de neige humide pour la saison) et des dangers subjectifs conversions dans du raide pour les spliteux et cramponner avant qu'il ne soit un peu trop tard.

Christophe