Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Itinérance entre Marcadau, Bachimaña et vallée de Gaube

Du groupe du WE au Pincela, 4 repondirent présents à Hélène Verdier pour 2 jours entre Marcadau et vallée de Gaube, quelques uns ayant craqué pour l'Andorre et le Fontblanca. Je ne sais pas qui a eu raison mais des WE comme çà il en faudrait pas beaucoup pour faire une demi-douzaine ; il ne manque plus qu'un petit CR de nos excompagnons pour se faire une idée.

Jour 1 : Départ peu matinal de Toulouse pour Cécile, Inès, François et moi pour rejoindre Hélène et notre otage alsacienne Pascale à Cauterets. Direction le Pont d'Espagne pour un bref équipement et nous voila partis vers 10h15 pour la longue et fastidieuse remontée vers le refuge Wallon où nous mangerons avant d'attaquer la montée du Port du Marcadau.

700 m de dénivelé tout d'abord modéré puis au pied du Muga Nord la pente se redresse nettement et nous sommes obligés de tracer, Hélène en tête, à travers les nombreuses avalanches de fonte. Les espaces sont de rigueurs, nous progressons rapidement pour atteindre le port du Marcadau sous un vent de Sud assez violent ; le dépeautage rapide et nous nous engageons  vers le barranco de la Canal pour atteindre rapidement une cabane accueillante, mais avec un aménagement sommaire, auprès de laquelle nous "farnienterons" un bon moment en admirant la panorama des Pics d'Enfer. 17h, nous repartons pour atteindre vers 17h45 le nouveau refuge des Ibons de Bachimaña situé en dessous du barrage.

Que dire ? C'est tout neuf, tout propre mais cela manque encore un peu d'âme montagne. L'hébergement est luxueux, chambres avec cabinet de toilette, douches à l'étage, beaucoup d'espace ; les gardiens sont accueillants, la cuisine est excellente et le petit déj étonnant. La soirée débutera par une petite bière sur la terrasse puis, le soleil se couchant, à l'intérieur agrémentée d'un Vendanges tardives que seule l'Alsace peut nous offrir.

Jour 2 : Contrainte importante pour le groupe, il faut être au parking avant 16 h afin que Pascale puisse attrapper l'avion de 19h30 à Blagnac ! Départ 8 h pour une longue et belle journée de 8 heures d'itinérance dans un des plus beaux panoramas des Pyrénées dans lequel on n'a vu pratiquement personne sauf en basculant sur les Oulettes de Gaube !

Le départ matinal et le cheminement permanent en versant Nord nous ferons progresser sur de la neige dure, les couteaux seront souvent sortis, notamment dans le déversoir du lac Supérieur de Bramatuero et surtout pour la pente terminale de Pico de las  Néveras sur laquelle nous prendrons toutes les précautions nécessaires pour éviter la chute qui s'avèrerait problématique. Le sommet à 2890 m sera atteint vers 11h15 ; vue magnifique sur le Vignemale et son versant Ouest ; quelques photos et nous entamerons la descente relativement facile malgré la dureté de la neige due au vent permanent puis passage du col del Letrero vers 2680 m pour trouver une toute autre ambiance ; en effet le versant tout orienté à l'Est pour descendre vers le Rio Aza sera totalement transformé en neige de printemps, le départ vers le premier lac étant somme toute raide, nous prendrons les espaces nécessaires pour nous retrouver à la cote 2100 pour enfin nous alimenter sérieusement. 

12h45 Il reste 480 m pour atteindre le col des Mulets ; l'horaire limite étant fixé à 14h pour le passage du col, nous entamons la remontée du vallon orienté plein Sud sous la chaleur, la pente est modérée durant 2 kms puis enfin nous attaquons les 300 derniers mètres pour arriver à 13h55 en vue de vallée de Gaube avec le Seigneur des lieux, le Vignemale à notre droite. Peu de temps à perdre, la descente s'engage illico vers le refuge des Oulettes que nous laisserons à notre droite non sans avoir fait quelques photos du "Maitre", la neige est humide mais peu dangereuse, la descente vers le lac de Gaube s'effectuera en rive gauche, en traversant plusieurs avalanches importantes, le lac se longera rive gauche ; puis nous atteindrons enfin la piste montant de la station du Pont d'Espagne pour arriver aux véhicules vers 15h50.

Hélène et Pascale ne s'attarderons pas, l'avion de 19h30 en point de mire ; nous autres prendrons notre temps, ne nous arrêtant pour une petite bière qu'à Argelés pour éviter la foule de Cauterets ; Toulouse sera atteint vers 18h45.

2 journées magnifiques, un groupe de 6 très sympa et autonome, un parcours original et merveilleux concocté par Hélène, que demander de plus ?

à +

phil

photos d'Inès : https://picasaweb.google.com/110323209733270902502/GiraVallonIbonesDeBachimana?feat=email

les miennes pas terribles : Jour 1 https://picasaweb.google.com/117608936236823623345/04_13_Marcadau

                                       Jour 2 https://picasaweb.google.com/117608936236823623345/04_14_Neveras