Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Sessions de poudre sur l'envers du Piau

Mon projet initial était d'aller faire le pic Bugatet, depuis le parking du Lac de l'Oule. Il s'agit d'un sommet très rarement entrepris qui présente une belle combe Nord, pas trop raide qui monte jusqu'à 2650 m (il faut ensuite laisser les skis et arpenter la crète par son versant Est.
Après une soirée à Ancizan avec 11 cafistes, nous avons quitté la maison vers 6 h 50 sous un ciel très chargé.
Arrivé au départ à Artigusse, (parking de l'Oule), il tombe du grésil et le ciel est complètement bouché.
Nous patientons 20 mn sans amélioration notable de la météo. Le brouillard est tout près et la perspective de remonter un vallon au GPS sans rien y voir ne nous enchante guère.
Autant remonter les pistes de Piau sous les pylônes avant de rentrer se faire un chocolat.
Nous voilà donc parti en direction de Piau.
La station est totalement déserte. Aucune voiture, aucun commerce, aucune âme.
Nous partons alors que le brouillard se déchire puis laisse apparaitre un peu de ciel bleu,
Les éclaircies prennent de plus en plus de place et nous laissent peu à peu découvrir le paysage. 
Il y a ...beaucoup de neige, plusqu'à noël, peut être plus que début février.
C'est impressionnnant et, surprise, à partir de 2200 m nous traçons dans de la poudre.
Nous montons ainsi jusqu'en haut des remontées mécaniques vers 2500 m puis nous poursuivons vers le sommet du Piau à 2 696.

Les pentes qui descendent vers le vallon du Badet (c'est l'envers du Piau) sont recouvertes d'une épaisse couche de neige.
Je me risque dessus et les teste avec le bâton. 
Celui-lui ci s'enfonce sans à coup sur 30 cm environ. Tout cela me paraît bien stable.
Je continu à taper avec le ski. Le son est clair et rien ne bouge.
Je suis rassuré.
Nous rejoignions ensuite la crête du Piau où nous marquons une pause avant d'entreprendre la descente par le "grand-envers"  c'est à dire la grande pente de neige qui se trouve après le sommet et qui descend en écharpe sur la face ouest.
Près du sommet, la neige est un peu soufflée, puis, très vite elle devient bonne voire excellente avec, c'est à peine croyable un 19 mai, de la poudre qui remonte parfois au-dessus des genoux.
Un vrai régal. Bien sur vers le bas , vers 1900 m , la neige est devenu plus lourde, moins maniable, mais, sur près de 500 m de dénivellé , cela a été du grand ski.
Nous décidons donc de ... remonter en se rajoutant 550 m supplémentaires. Au total, nous aurons effectué au cours de cette journée près de 1500 m de dénivelé (relevé GPS). Pas mal pour un 19 mai !
Arrivé vers 2550, nous choisissons de descendre par la piste noire du Pic du Piau, celle qui descend tout droit , juste à gauche du télésiège (quand on regarde depuis le bas).
En fait, saufs on habite la station, c'est assez rare d'avoir cette grande pente de près de 600 m (en trois ressauts) pour soit tout seul en y traçant de belles traces.
Et là encore, nous avons trouvé une neige excellente (8 sur 10), tout du moins dans les deux premiers ressauts.
Bref, plein de virages, dans une bonne neige avec, l'après midi une prédominance du soleil.

Que demander de plus un 19 mai ????
Les photos : 
http://www.brunoserraz.fr/skialpinisme/PicduPiau/index.html