Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Traversée Petit-Grand Vignemale

Décalage d'une semaine pour la traversée Petit-Grand Vignemale, mais ce WE : météo géniale.
Nous voilà donc reparti, avec une partie du groupe du WE précédent au Caroux soit 8 cafistes : Nathalie, Nicolas, Edouard, Vincent, Rémi, Donatien, Matthieu (le fils) et Domi (le père). 3 amis se sont joints à nous en cordée autonome (dont Christelle future cafiste).
Départs de JJ avec un "chouia" (sic) de retard vers 8h50. Arrivée au barrage d'Ossoue vers 12h15 (la Bora a du se délester de 3 occupants pour terminer la piste défoncée). Casse-croute rapide et direction Baysselance avec nos gros sacs : 2h30 de montée.
Bon à savoir : 1) même en appelant le refuge une semaine avant, le couchage était complet (comme tous les samedis d'août selon la gardienne), c'est pourquoi nous avions monté les tentes + gros duvet. 2)Impossible de prendre le petit déjeuner pour les 4 qui le voulaient, car ici à Baysselance c'est minimum 6h pétante; les alpinistes matinaux seraient-ils une espèce inconnue ? Bref, je ne vais pas remettre de l'huile sur le feu sur une discussion fermée. 3)Il faut payer avant la prestation (résumée au dîner) et de suite (il est 16h30). Je n'ai jamais vu ça.
Donc, une fois les tentes montées sur les nombreuses aires de bivouac, révision de manips de mouflage et encordement.
Diner tous ensemble : sachant que certains n'auraient pas de petit dej., on s'est goinfré.
21h Dodo. Un peu de vent d'ouest dans la nuit.
Dimanche 4h30 : réveil, fait pas froid, le ciel étoilé est splendide; pliage du couchage pour le stocker dans l'entrée du refuge (au moins là on y a droit). Le petit déj a été partagé entre ceux qui l'avaient prévu et les autres. Le thé chaud et le muesli ont fait du bien.
5h45 : départ du refuge à la frontale. Hourquette d'Ossoue (+30min), montée au petit Vignemale sur chemin évident. Sommet 3032m (+1h10). Enfilement des baudars, des casques, matos escalade et encordement par 2 à 12m. 7h15, il fait jour : Rémi + Nat s'élancent suivis de Do + Edouard puis Matthieu + Vincent et Domi + Nico; la cordée autonome de 3 clot le cortège.
Premier petit ressaut à descendre par la gauche (facile) ou direct (+ dur). Les 2 ressauts suivants se passent sans difficulté, assurage en dynamique ou becquet. Arrive le passage délicat : la descente d'une douzaine de mètres en face Nord. Le guide Ollivier dit de passer par le diedre, mais nous prenons la dalle (en III+), 2 m plus loin, protégeable par une sangle oubliée ou un piton tout neuf. Point d'ancrage en bas de la dalle pour protéger le dernier de cordée à descendre. Ensuite nous prenons pied sur la fameuse taillante ou Col des Glaciers (2990m) sans aucune difficulté pour nous. Puis c'est la longue montée avec des pas de II vers la pointe Chausenque (encordement à 3m). Les 3 premières cordées bourinent tant, qu'elles n'ont pas vu l'incroyable : un "champ" de génépi (Merci Nico de me l'avoir fait remarquer et dire que j'avais le pied sur une touffe - ça me rappelle la montée à l'Aigle ces petites fleur jaunes ...).
A Chausenque, nous sommes sympas et attendons le trio ami (bah, pas trop quand même !), le temps de grignoter, boire un peu et profiter du panorama sur le glacier BLANC blanc blanc : pas de crevasses visibles, mais de nombreux marcheurs non encordés. Descente très prudente sur les rochers pentus et croulants pour rejoindre le glacier. Visite obligatoire à la sortie du couloir de Gaube : il y a un cratère maintenant, plus de neige. D'ailleurs même dans le couloir on n'y voit que du rocher. Dur à penser que l'hiver c'est blindé de neige/glace. Nous terminons désencordés par la pente finale ou les caillasses instables pleuvent de partout. Nous on a tous un casque ! Il est 11h00, nous sommes à la Pique Longue du Vignemale à 3298m : pour 9p/11 c'est leur premier Vignemale; "premier" car certains lorgnent sur l'enchainement de la ligne crête et y reviendront.
La vue est immense et limitée que par l'horizon. On repère tous les sommets connus et on casse une croute bien méritée.
Bilan : Refuge - traversée Petit-Grand Vignemale en 5h chrono, comme j'avais mis sur mon topo.
La descente sur le glacier se fait en 2 cordées de 4 (plus les autonomes), très facile et rapide car la neige descend bas, jusqu'au sentier (quelle chance !).
Remontée au refuge pour récupérer le couchage et à 16h, nous sommes au barrage d'Ossoue.
Comme d'hab, les bons moments se terminent autour d'un verre : ici à Gedre par commodité.
Arrivée à JJ pour 20h15. Bon WE  avec que des gens bien sympas.
Merci à Do et Rémi de m'avoir accompagné et Matthieu (le retour ?).


Remarque sur matos utilisé pour la partie escalade: 1 sangle 120, 1 dégaine classique, 2MV pour l'assurage