Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Voici le CR de la sortie Grandes voies TA au Pic des Sarradets, Gavarnie, les 31 août et 1er sept.

a

Samedi, Face Sud directe et Brecha de Ronaldo

Au réveil, nous sommes seuls au col des tentes... et pour cause un dense brouillard nous enveloppe. La visibilité n’excède pas 3m. Le temps de se retourner et un rapide coup d'ascenseur fait apparaître une vingtaine de véhicules, des randonneurs se préparant et les sommets du Gabiétous et du Taillon. Derrière nous, une superbe mer de nuage aux couleurs du levant !


Nous définissons les cordées, finalisons le choix des voies et répartissons le matériel. Départ sur les chapeaux de roues vers le col des Sarradets et le pied de la face S du pic éponyme. forcément, si on laisse Cricri devant… Au col, les cordées se séparent, mais se retrouveront vite. Damien et Aurélie, ainsi que Christophe et Clément se dirigent vers la Brecha de Ronaldo, grande voie partiellement équipée de presque 300m dans le 6a max, ouverte récemment. Nous partons avec Olivier vers la voie face Sud directe, équivalente en difficulté à sa voisine, mais de 30 ans son aînée. Différence notable : la première attaque au pied même de la face alors que la seconde contourne le socle par une raide vire et la grande terrasse qui coupe l’élan de cette face à son tiers. Les deux voies se déroulent sur un excellent rocher. Dommage qu'elles ne soient pas 2 fois plus longues et un peu plus continues. La succession et l'empilement de dalles et piliers est très surprenant. On gravit un pilier jusqu'à se dresser à son sommet puis on enchaine sur le suivant, sur lequel le premier s'appuie... Grimper à plusieurs cordées en parallèle est vraiment sympa, surtout quand on peut papoter (=crier, s’il s’agit de Clem’ et Crici !) et se faire des séances photos d’une cordée à l’autre pendant l’ascension ! On se retrouve au sommet pour grignoter un morceau et profiter du panorama… Taillon, brèche de Roland, Casque, Tour et Pic du Marboré, Petit Astazou et en contre bas le Cirque ! Magnifique. Un très bon moment !

aaaaa

Puis l’appel de l’apéro retentit. Lover. Ranger. Mettre les sacs. Descendre. Après un court parcours d’arête on s’engage dans un raide couloir péteux à l’Ouest de la face. Il nous dépose droit à son pied, après une petite main courante installée par Damien pour les derniers mètres. On récupère les breuvages (énergétiques bien sûr) laissés au col sous un névé et on file au refuge de la Brèche de Roland pour… non, pas l’apéro, pas encore, il est à peine 14h. Christophe nous propose un détour par les contreforts de la face Sud du Casque du Marboré, pour une courte escalade très ludique. On allège les sacs et nous remettons en route. Christophe, Damien et Clem se tirent la bourre dans la montée à la brèche. De là, on oblique à gauche et on longe le pied de la muraille jusqu’à prendre pied sur une facile vire rocheuse déversante. A son extrémité, l’issue ne paraît pas évidente, sinon par une profonde faille dans la roche. Frontale sur le casque, on remonte un court couloir avant de s’engouffrer dans une grotte dont on sort par… le plafond, non sans quelques acrobaties et contorsions ! On s’est bien marré, surtout quand il s’est brusquement mis à neiger sur Olivier alors qu’il sortait (péniblement, carrure oblige) du boyau, sous un grand ciel bleu. Etonnant. On est bien là-haut, la vue sur la brèche est saisissante, on profite.

Nous cherchons ensuite l’itinéraire de descente et, ne trouvant pas de vire permettant de revenir facilement à la brèche des Isards, nous faisons demi-tour et rentrons par la grotte.

aaaaa

Cette fois, c’est l’heure de l’apéro. Le refuge est bondé, il y aura 2 services. Quelques explications plus loin sur les us et coutumes en refuge, une belle assiette de Chili et une petite tarte au citron, nous voilà sous les couvertures, bercés par les ronflements.

Photos de la face S directe en bas de page (topo)
Photos de la Brecha de Ronaldo en bas de page (topo)
Photos d'Olivier
Topo de mes nuits sans elles


Dimanche, Mes nuits sans elles et Symphonie sous les étoiles

Le lendemain, l'approche est longue. Presque 10 minutes, imaginez! Dam, Aurélie, Cricri et Clem se dirigent vers les voies nouvellement équipées  à l'Est de la face, à partir de la vire intermédiaire : 'mes nuits sans elles' et 'Symphonie sous les étoiles' (150m, 6a). L'affaire est vite pliée, avec de belles envolées sur des dalles à réglettes de 40m de long pour certaines. Olivier et moi les croisons au sommet après le parcours de la Brecha de Ronaldo. De superbes passage de grimpe avec un joli passage sur cannelures, 2 fissures raides un peu techniques, un pilier fracturé, un dièdre-fissure raide à protéger. De quoi passer un très bon moment sur le caillou. Nous repartons pour 'mes nuits sans elle' alors que nos compagnons se dirigent vers le refuge. Point de rassemblement au parking du col de tentes (merci pour leur patience sur le chemin du retour).

aaaaa

Retour à la maison, le sourire aux lèvres, avec le sentiment d'avoir passé un beau we sur le caillou de Gavarnie.
Merci à tous
Arnaud
(Crédit photo : Damien, Arnaud)

a