Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Ce jeudi,  je me suis dit : il y a beaucoup de neige en montagne, on doit pouvoir enfin faire la Coume d'or dans de bonnes conditions et avec de la neige jusqu'au moustaches.
Que neni, même après une belle chute de neige, la coume d'or reste invariablement pelée.
On a quand même passé une superbe journée.
Tout d'abord, un groupe parfaitement paritaire avec 6 filles et 6 garçons et c'est les filles qui étaient les plus active et assuraient l'essentiel de l'animation.
Vous savez, les filles, ca papote, ca chipotte et surtout ca rigole beaucoup mais parfois, ca manque aussi d'un peu de concentration.
Marie Loi avait en effet oublié sa veste, car c'est bien connu, en décembre, en montagne, on a pas besoin de veste.... et Emma avait oublié ses crampons car c'est bien connu, il n'y a plus de glacier dans les Pyrénées...

Et puis, il y en a certaines qui ont des emplois du temps de ministre...
Emmanuelle avait un djet à prwendwre at eight fifty PM. Hors de question de le rater et de fait, nécessité de tenir un horaire (donc pas de descente à la frontale... ca va finir par me manquer).

Bref, départ 9 h 50 du col de Portet Puymorens avec une température somme toute un peu frisquette mais ca n'a pas duré.
La Coume d'En Garcie est bien connu pour son accueil débonnaire. Ca monte pas très fort et ca dure longtemps.
Alors, autant papoter en attendant d'arriver au col 1 h 40 plus tard et là, spectacle de désolation... on nous avait volé la neige !!!!
Il n'y avait plus que de l'herbe, des cailloux et des choux-fleurs de glace totalement inskiable....

Bref, erreur totale d'objectif...
On aurait dû aller à Nérasol qui semble bien plus alimenté en neige....

Bon, on va pas se décourager pour un simple vol de neige.... continuons.
Nous croisons Jérome Fillippozi que j'ai du mal à reconnaitre sous son casque etqui venait de passer deux jours dans le secteur des Bessines. 
Peu de choix alternatifs si ce n'est descendre au Bessines et remonter....
Bref, on poursuit en essayant de trouver un cheminement relativement confortable
Nous arrivons sous le sommet de la Coume d'or qui est bien défendu par une belle couche de glace. Impossible de passer avec les skis même équipés de couteaux.
Donc crampons pour tout le monde sauf pour Emma qui ne les as pas pris mais qui a très  bien su gérer cette absence.
Tout le monde est au sommet, magnifique arête de neige et de rochers saillants, où il fait très bon. Pas un souffle de vent et une température clémente.
D'où une très lonnnnnnnnnge pause.
Mais, Emma a un Djet à pwrendwre at Eight fifty PM
Donc, fin de la sieste et retour aux automobiles.
La neige est soufflée avec beaucoup de vibrations qui faisait descendre les chaussettes (dixit frédérique).
On a pu admirer le style tout en souplesse de Marie Pierre, toute en force de Claudine, tout en maitrise de Frédérique et surtout le sourrire de Marie Loi qui s'est fait prêter une veste, sinon, elle aurait plutôt fait la grimace.
Belle descente avec une superbe lumière orangée....
A 16 h 45, nous étions aux automobiles et Emma a pu filer pwrendwe son Djet de eight fifty PM...

Les photos : http://clubalpintoulouse.fr/index.php/photos/photos-des-dernieres-sorties/skialpinisme2?view=album&album=5963972974231866945&page=1












u