Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Copie de cr écrit par Martin, qui est Britannique qui a fait la sortie avec nous. Son cr est dans les 2 langues et bravo pour son français !

Finally the weather and the snow conditions were good enough for the first Alpine trip of the season.  Short hours of daylight suggested a short approach walk and a course not too long or too difficult and Roc Des Isards at Pas de la Cas was our destination.  After the usual early start we left the parking (easy to find a space by the road) at 0930 – a little cold but clear sky and only a small amount of wind.   We were 8 plus our 2 leaders Marc and Dominique.  The snow had a little crust but was soft underneath, snowshoes sinking 5-10cm on most of the approach except where the wind had deposited drifts.  

 

A gentle start under a blue sky with only a small height gain and our peak clearly visible was perfect to banish sleep and motivate the mind.  As we drew closer our guides pointed out that on at least two of the popular routes (Antares and Avalon) there was a build up of snow in the higher parts of the routes – which was not yet purged and also the lower and steeper parts of the routes (crux sections )  did not have any snow.  So it was decided we would aim for the mixed route of “Parete Nord “  on the northwest face (right side as you approach).  The route runs to the left of two obvious large (living)  pine trees .

 

Our gentle start and discussion of route choice meant that it was about 1 hour from the parking when we set off up the first section of the obvious right facing slope having left our snowshoes at the bottom and equipped with crampons and two ice axes.  The snow was soft and unconsolidated  and as the slope grew steeper upward progress became a little more difficult as the snow was deeper. So our route took us more to the right (by a dead pine tree).  A small rocky section saw two choices – one group crossed to the left into another snowy depression whilst the other remained on the rocky arête for some way further before joining back together.  Some groups elected to rope up here whilst others continued without.

 

Many options to progress upwards and it was a question for the leader to simply choose the best way rather than following an obvious line.  At this point the snow was very soft and it was necessary to clear the snow with the axe to search either for frozen turf or solid rock to gain axe placements and find footholds.

A little slow and tiring, not hard but definitely warm work under the full sun.

 

Then suddenly the summit arête (100m) was visible and most of the steep climbing was done and we could move cautiously along an easy but narrow and exposed arête (soft snow and not easy to determine by sight  which boulders were “safe”).  So, 1430 lunch on the top 2618m perfect sun and no wind – 10 very happy climbers !

 

We could have stayed longer on the summit but time was calling and so the descent to the south – an obvious large  open couloir - quite steep with very soft unconsolidated and sticky snow – which balled on the crampons every few steps.  Safe enough to descend straight down but slowly and separated (minimum 10 metres ) so as not to load the slope. Gradually the angle eased and after a short traverse to the right we came back to our point of departure and our snowshoes.

 

A final easy descent and we were back to the noise and traffic of Pas de la Cas at 1615 hours.  Some unhappy silences in the car at the horrible traffic down to Tarascon but a truly excellent day – for the conditions and the time of the year. Now for the next one !

 

 FRANCAIS

Finalement le temps et les conditions de la neige étaient suffisamment bons pour la première sortie alpine de la saison. Les heures courtes du jour ont suggéré une approche courte et un itinéraire pas trop long et pas trop difficile et le Roc des Isards au Pas de la Case était notre destination. Comme d’habitude après un départ de bonne heure nous avons quitté le parking (facile à trouver un lieu au bord de la route) a 0930 – un peu froid mais sans trop de vent. Nous étions sept personnes avec nos trois encadrants Marc, Xavier et Dominque.  La neige était une peu croustillante mais molle dessous, les raquettes s’enfonçaient 5-10cm pendant l’approche sauf où le vent a déposé un amoncellement.

 

Un départ tranquille au-dessous d’un ciel bleu et juste un peu de dénivelé positive et notre sommet bien visible était parfait à chasser le sommeil et motiver l’esprit.  Comme nous faisions l’approche, nos encadrants ont indiqué que sur deux des  voies populaires (Antares et Avalon) , il y avait une accumulation de la neige dans la partie en haute des voies  laquelle n’était pas encore purgée et aussi dans la partie la plus basse et la plus raide, il n’y avait pas de neige. Donc on a décidé de viser pour la voie mixte « Parete Nord «  sur la face Nord-Ouest ( à droite quand on l’approche). La voie va à gauche de deux sapins (bien verts) et est très évidente.

 

Avec notre départ tranquille et notre discussion de la choix de la voie, il était une heure après le départ du parking que nous avons démarré dans la première longueur, une pente évidente à droite. Nous avons laissé nos raquettes  au pied de la voie et avons continué les crampons aux pieds et deux piolets , le plaisir a commencé. La neige était molle et pas consistante et quand la pente devint escarpée, la progression vers le haut est devenue plus difficile avec la neige plus profonde. A cause de ça notre voie était plus à droite – par un sapin (mort).  Une petite section rocheuse donnait deux choix – un groupe a traversé à gauche dans une petite dépression neigeuse et l’autre a continué sur l’arête rocheuse avant tous  étaient  encore ensemble. A ce point quelqu’uns de nous  utilisaient la corde et les autres continuaient sans corde.

 

Plusieurs choix pour la progression vers le haut et il était une question pour la personne en tête  choisir la direction la meilleure plutôt qu'une ligne évidente. A cet endroit la neige était très molle et on a du nettoyer la neige avec le piolet afin de trouver le gazon gelé ou les roches solides pour les piolets et les pieds. Un peu lent et fatigant mais ce n’etait pas dur mais certainement chaud avec le plein soleil !

 

Donc soudainement l’arête sommital (100m) était en vue et la progression raide  était finie et nous avons pu continuer  avec prudence sur l’arête facile mais  étroite et exposée avec la neige molle et les blocs instables pas évident. Donc casse-croute au sommet  2618m a 14h30 avec le soleil parfait et pas de vent. 10 grimpeurs très heureux!

 

On aurait pu rester plus longtemps au sommet mais l’heure avançait et on a du faire la descente vers le sud. Un couloir évident , grand et ouvert assez raid avec la neige profonde et molle laquelle a collé aux crampons après chaque pas. Assez sauf pour une descente toute droite si on avance  lentement et avec une séparation de dix mètres ou plus afin de ne pas charger la pente. Peu à peu la pente s'adoucissait et après une traversée courte à droite nous avons rejoint le point de notre départ et repris nos raquettes.

 

Juste une descente finale et nous étions   dans la traffic et le bruit du Pas de la Case à 1615 heures.  Des silences de mécontentement dans notre voiture à cause des bouchons horribles pendant la route à Tarascon mais une journée vraiment excellente  avec les conditions et le temps de l’année. Maintenant le prochain !

 

martin