Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Ce jeudi soir nous sommes quelques-uns à nous consulter pour une éventuelle sortie ce we ; Jeff a envie d'aller sur la cabane d'Airoto mais décidément, elle se refuse à nous (enfin à lui parce que j'y suis déjà allé), le temps prévu est mauvais pour le dimanche. Je fais une proposition pour le Barlonguère par Montgarri en dormant la veille à Salardu, je recueille les motivés, Vincent, Christophe Juillard, Thomas, Philippe Cruzel et Guillaume Baudelocque.
Les jeunes arriveront le samedi matin, les "vieux" partiront vendredi soir.
Le lendemain vendredi après consultation des dernières infos météos, je modifie la destination pour le Serrère, course que je connais les yeux fermées (je ne pensais pas si bien dire). Jeff contacte le gîte L'hospitalité, le bien nommé, pour nous accueillir le soir même pour la nuit et le déj.
Départ 18h, courses à Escalquens et arrivée au gîte vers 20h30 pour une petite soirée sympa que n'aurait pas reniée Jean-Luc.
Le matin 8h15, les "jeunes" sont là avec Christian qui s'est rajouté ; nous démarrons pour atteindre le fond de la route de la vallée de Ransol, équipement rapide, le groupe est homogène et nous démarrons vers 9h15 à l'altitude de 1900 m pour 20 mn d'échauffement sur des pentes modérées ; le temps est couvert, quelques éclaircies néanmoins, nous progressons rapidement vers le 1° couloir, Jeff à la baguette. Le vent commence à se lever au moment où nous attaquons la pente avant la cabane vers 2300 m, il ne nous quittera pas de la journée. Une 1° halte dans cet orri bienfaiteur malgré la quantité de neige après la porte non fermée et pour cause, elle est inutilisable. Quelques "encas" et nous repartons vers la crête de la Collada del Meners que nous franchirons non sans quelques difficultés, corniche bien dure. Ensuite nous gravirons la pente terminale menant au sommet dans un 1° temps skis aux pieds et ensuite en crampons et piolet pour atteindre celui-ci sous la tempête.
Retour rapide vers la cabane, 3 en crampons, skis sur le sac et 7 qui décident de chausser pour quelques virages supplémentaires ; Christophe, Guillaume et moi arrivons rapidement à la cabane puis nous nous installons pour notre picnic ; le temps passe et personne ne nous rejoint ?
Puis Philippe arrive pour nous annoncer que Vincent a perdu un ski  sur le versant d'El Serrat que Jeff et Christian descendent chercher ; nous patienterons pas mal de temps, heureusement à l'abri, avant que tous les protagonistes de cette péripétie nous rejoignent pour enfin redescendre dans la vallée dans de mauvaises conditions de visibilité mais de bonnes conditions de neige.
Cette descente un peu à l'aveuglette, masque embué, sera néanmoins réalisée dans de la neige poudreuse tombée depuis le matin, 10 cm au moins en altitude. Retour aux voitures vers 15h30, sous de grosses précipitations, ensuite le retour vers la frontière puis Toulouse ne sera pas dénuée de péripéties, route enneigée, bus en travers, fumeur et buveur de Ricard essayant de monter au pas de la case sans chaînes qui bloquent la route, j'en passe et des meilleures. Un petit coup à boire à L'Hospitalet et retour vers 20h15 à Toulouse.
Ont participé à cette aventure : Christian, Christophe, Philippe C., Vincent, Thomas, Guillaume et Jeff.
Les photos : https://plus.google.com/photos/117608936236823623345/albums/5970528498908756721?partnerid=gplp0
Les vidéos : https://drive.google.com/?usp=folder&authuser=0#folders/0B8ZcapyG86TUWE5ybU9sQWhWM0E
Je m'excuse pour la qualité, conditions difficiles !
à + 
phil