Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

HandiCaf : Les volcans 2014

Dimanche 27 avril

C’est le grand jour, celui de l’angoisse des parents et de l’excitation des jeunes. Que le départ est dur pour les parents, il a même fallu les mettre hors du bus et compter pour être sûr qu’il ni en avait pas un de planqué !

On passe sur les 6h de bus pour arriver à Vernines avec 1h d’avance. Du coup les sportifs que nous sommes partons braver le vent et la pluie pour prendre nos marques autour du gîte.

De retour au gîte, nous nous installons dans nos chambres, douche et c’est déjà l’heure du repas. Après un temps tous ensemble « les dents et au lit ». Demain une vrai rando nous attend.

 

Lundi 28 avril

C’est pas tout, mais il faut se lever, le soleil filtre à travers les rideaux. Après un bon petit déj, nous partons en bus vers la maison du parc des volcans départ du GR qui va nous mener au Puy de la vache puis au delà au Puy de Lassolas. Comme ça ça parait simple, mais détrompez-vous. Déjà nous avons oublié la carte dans le bus, le GPS de Philippe à un chemin de retard et …. Je passe sur le reste !

Qui dit chemin de retard dit rampouille et compagnie, et en effet rempouille et compagnie était au rendez-vous avant de céder la place aux marches en bois dans la montée qui monte et qui monte et qui …. Pour devenir sente de pouzzolane sur le cratère et la décente, un vrai bonheur pour les fesses !

Ne vous figurez, car nous n’en parlons pas, que nous n’avons pas mangé, mais il faisait tellement froid que nous préférons l’oublier.

Au bout de 7h  de marche, nous voyons enfin le bus et Dominique. La délivrance !

Ne vous méprenez pas, la journée n’est pas pour autant finie, il nous reste encore l’épreuve du  spa/jacuzzi. Un vrai supplice !

Toutes ces aventures nous ont fatigués, 22h après un pisse-mémé, y a plus personne.

 

Mardi 29 avril

C’est le jour, le grand jour, que dis-je l’apothéose et plus encore. Alors c’est quoi un c’est quoi ? Vous donnez votre langue au chat. Un indice, le département du puy de Dôme produit les meilleurs d’entre tous, l’excellence !

Allez on vous donne la réponse, aujourd’hui c’était la journée du fromage.

Commençons par le début : 8h ptit déj, certains sont débout depuis… Trop tôt pour les bénévoles ! Sac sur le dos  nous partons à pied du gîte pour rejoindre la ferme de Randanne à Aurières où nous attend Michel le père d’Alex. Une petite marche de 2h pour nous mettre en appétit. Ca devient une habitude dans le coin, il pleut toujours quand nous sortons nos pique-niques, mais heureusement pour nous Jean-Valère et Marilyne nous ouvre leur grange. A 14h, Jean-Valère nous fait découvrir l’étable et répond à nos multiples questions. Ensuite nous allons rendre visite à un veau de 3 semaines trop mimi (pour la blanquette) qui aime sucer les pouces des visiteurs !

Le point culminant de la journée approche, la dégustation, mais avant car il faut toujours un avant, Jean-Valère nous montre avec l’aide de Simon et Nicolas B. toutes les phases de fabrication du fromage. C’est bon on a compris, nous se qu’on veut c’est manger !

Enfin la tarte au Saint-Nectaire sur son lit de tomate arrive, suivi de parts de Fourme, de Saint-Nectaire et de Gaperon, encore suivi de faisselle au lait cru et encore suivi (si si, encore) d’un cake au fromage et …..

C’est l’estomac dans les talons que nous repartons à pied au gîte pour nous plonger dans le spa en attendant le repas du soir !

 

Mercredi 30 avril

Après les agapes de la veille, c’est repos. De toute façon il pleut des cordes alors…

Mais ne croyez pas que ça nous arrête, c’est la tournée des chambres par Suzanne et Alex. Les couettes n’ont qu’à bien se tenir !

Après le pique-nique consommé au gîte, nous partons à l’assaut du volcan de Lemptégy où nous retrouvons Michel (toujours le père d’Alex) accompagné par Axel et Cloé (le neveu et la nièce de toujours Alex). Revenons à nos moutons, le volcan de Lemptégy. Julie notre guide nous le fait découvrir à travers des jeux. Pour cela nous formons 4 équipes. Que le meilleur gagne (en trichant c’est mieux pas vrai Philippe ? !).

Durant la visite nous apprenons que le volcan recrache quand il est en éruption différentes forme de roche : celle en forme de ballon de rugby, celle en choux fleur, bouse de vache et bulle. Nous apprenons aussi à quoi correspondent les différentes couleurs de pouzzolane, la rouge ou noir vient de volcans cratère et la blanche des volcans dôme et la jaune qui a était traversé par des gaz.

La visite se termine par deux film en 3D avec les sièges qui bougent et tout le reste… Ha oui j’ai oublié la boutique aussi !

Encore une après-midi à passer à crapahuter sous la bruine par 7°, mais il est vrai qu’on est en Auvergne où il fait toujours beau …

Fin de l’après-midi dans le spa, les dents et au lit enfin presque !

 

Jeudi 1er mai

Comme d’habitude nous nous levons sous le soleil pour partir sous la pluie. Au programme de la journée, lac de Servières à pieds du gîte. GPS et téléphone en main nous préférons laisser la carte dans la chambre. De toute façon se perdre est dans notre nature comme de se faire mouiller d’ailleurs !

Après 3h de marche c’est sans se perdre mais avec des détours et retours que nous arrivâmes au Lac. Nous sommes attendu par la correspondante locale du journal de la Montagne venue nous interviewer. Nous sommes des vedettes mais affamés, donc il va de soit que la pluie arrive…

Le pique-nique fut rapide. Un groupe fait le tour du lac formé dans le cratère du volcan pendant que l’autre attaque le retour. Nous nous rejoignons tous pour finir notre rando. Enfin finir c’est un gros mot à ce stade de la rando, pas après pas le chemin défile sous nos chaussures jusqu’à la délivrance et le perçage des ampoules !

Vous constaterez que nos visages ont rougis, mais pas par le soleil, par le vent frais d’Auvergne.

 

Vendredi 02 mai

C’est le grand jour, celui de du Pyu de Dôme. A 7h tous étaient levés sauf… les bénévoles mais ça compte pas !

Au son de la pluie qui frappe nos fenêtres et au peu de lumière qui entre dans nos chambres, nous présageons assez vite que notre objectif de la journée est compromis. Cela  n’entame en rien notre appétit. Les estomacs pleins réfléchissent mieux.  Les yeux rivés sur internet nous regardons la météo à l’affût du moindre rayon de soleil. Nous le trouvons au dessus de Volvic. Maintenant il faut chercher de quoi occuper les 16 boules d’énergie. Heureusement que Dominique est là pour nous mettre sur la piste du musée de la pierre. Téléphone, réservation et hop dans le bus pour une visite guidée à travers les galeries d’extraction de pierre de Volvic. Après un pique-nique nous partons faire une petite rando autour de la source de Volvic. Comme nous sommes attendu à 16h pour visiter une verrerie, Michel préfère rentrer les points GPS du bus, histoire de ne pas se perdre. Mais rassurez-vous Mr Tour et Mme Détour étaient bien présents.  

En étant au pied de la source, il aurait été dommage de ne pas passer faire une petite dégustation des différentes eaux parfumées Volvic. En moins de 15 minutes, je crois que nous avons éclusé… des barriques !

Passerons sur la visite de la verrerie sans intérêt pour la boom de fin de camp. Les Enfoirés font fureur, la musique bretonne…moins.

23h les braves vont se coucher pour affronter la journée de demain.

 

Samedi 03 mai

Premier matin sans pluie. En Auvergne nous établissons le beau temps en comptant les barbelés qui apparaissent les uns après les autres au fur et à mesure que le brouillard se lève et au miracle, 1 et 2  puis 3 suivi de juste 1 !

Pas de tergiversation, aujourd’hui on fait le Puy de Dôme. C’est rechargé à bloc que nous partons à l’assaut des pentes très pentues. Le chemin des muletiers ne se calcule pas en longueur mais en dénivelé (400m) et en temps. Question temps nous ne sommes pas mauvais du tout. Le temps se dégage de plus en plus, nous arrivons par moment à voir le bas de la vallée. Notre problème est que nous ne voyons passe le haut encore pris dans sa nappe de bouillard. C’est l’estomac dans les talons que nous retrouvons Suzanne, Marion, Marie-Sabine et Benjamin monté en petit train avec le pique-nique que nous engloutissons dans la salle de pique-nique qui se trouve juste sous le dôme. En parlant de dôme nous y ferons juste un tour de peur de nous transformer en glaçons pour l’éternité. Nous repartons donc sur le sentier du retour abandonnés par Anastassia et Emilie trop « faible » pour redescendre à pieds !

Avant de rentrer nous plonger dans le spa, un petit détour s’impose pour prendre les commandes de fromage.

Spa, vous avez parlé de spa, vite une douche et plouf dans l’eau.

Timotée nous quitte juste avant le repas mais après le spa, pour aller rejoindre son frère à Lyon. Parmi les péripéties de la soirée nous pouvons citer le déclanchement de la trappe de désenfumage par ….. et le départ de …. alors que ses parents passent le prendre demain matin ! Vous remarquerez que nous respectons la vie privée des personnes, nous ne citons aucun nom !

Demain matin, nous avons droit aux croissants de Champeix que Michel (le toujours père d’Alex), vient nous amener.

Concernant l’heure de notre arrivée sur Toulouse nous n’en savons encore rien. Nous ne savons même pas si nous rentrerons. Les valises ne sont toujours pas bouclées et il nous semble peu vraisemblable qu’elles le soient ce soir (comme nous sommes mauvaises langues, il parait qu’il y en à de faites, mais nous demandons à voir) !

Ce compte rendu est le dernier du séjour.

Suzanne, Philippe, Michel et Alex