Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

HandiCaf : Excès de vitesse

HandiCaf : A la plage

Samedi

C’est en ce petit matin pluvieux que nous nous retrouvons à Ramonville. Ce week-end est un peu particulier par le sport que nous allons pratiquer.

En effet nous prenons la route de Leucate pour une initiation de char à voile. A mi-chemin le centre de char à voile nous téléphone, l’activité est annulée, trop de vent.

Qu’a cela ne tienne, nous revenons à l’essence même du Club Alpin, la randonnée  dans le massif de la Clape en attendant que le vent ne tombe.

Après le pique-nique nous partons à jambes et à roues sur les chemins de VTT à la découverte du massif. Au premier comptage le compte y est, idem au second, au troisième ça coince. Emilie, où est Emilie ? On stop le groupe, je cours devant rien, personne ne l’a vue. Avec Damien on rebrousse chemin, des personnes l’auraient vu de l’autre coté suivre un autre groupe. Pas de réseau, c’est la poisse. Arrivée au parking, je peux enfin téléphoner à la gendarmerie pour déclencher les recherches. La gendarmerie arrive 10 minutes plus tard. Les renseignements pris, les recherches peuvent commencer, un hélico attend pour le décollage mais c’est sans compter sur l’apparition d’Emilie sur le chemin de l’autre côté de la route. Grosse frayeur de toute part, mais dénouement heureux !!!

La journée est bien entamée, il est temps d’aller au gîte pour une bonne douche et un bon repas. Au menu melon, moules-frites et tarte aux pommes.

Après cette journée pleine d’émotions une bonne nuit ne sera pas de refus…

 

Dimanche

L’attente est insoutenable, « on fait du char ou pas, dis Alex on y va, Anne-Marie on fait quoi aujourd’hui…. » « Ha stop ». Fin du suspens, char à voile de 15h et 16h30. En attendant il faut occuper cette fin de matinée, mais Xavier a une idée. A sa question qui aime les huitres seul Benoît ne lève pas le doigt voir les doigts ! Nous partons donc à la rencontre des ostréiculteurs pour acheter quelques kilos d’huîtres. Mais c’est pas tout, maintenant nous avons l’eau à la bouche. Vite une aire de pique-nique ; nous la trouvons à La Franqui qui nous tend les bras et où le vent se fait un malin plaisir à envoyer valdinguer nos verres. Pour l’heure nous nous régalons d’huîtres ouvertes délicatement par Xavier. Pour faire passer ces agapes nous allons faire trampette des pieds et plus avant notre initiation.

C’est l’heure, 4 chars rien que pour nous. Donc en pilote pour ce premier tour nous avons les moniteur, Damien Anne-Marie et Alex avec Olivier, qui nous offre son plus beau sourire, Simon, Anastassia et Benoît. Prise en main de l’engin tranquille, on accélère, on tourne, enfin nous on tourne, Anne-Marie et Anastassia  transforme leur char en bolide. Que faire des plates-bandes et des virages nous on est des chauffards et on assume, des durs de durs, mais on a un peu peur quand même, le moniteur aussi !

Au deuxième tour Xavier prend la place d’Anne-Marie avec Marjorie, Vivian, Chloé et Emilie. L’engin n’ayant plus de secret pour Damien et Alex le ton est donné. Les engins fendent l’air. Pour Xavier c’est une histoire de famille, tout comme Anne-Marie…. Les virages pour quoi faire, le chemin le plus court c’est la ligne droite, rien à faire des plates-bandes !

Au troisième départ Xavier rejoint Anne-Marie. Il ne reste plus que Julien, Margot et Cécile. Le vent souffle de plus en plus fort, les chars accélèrent à mort comme le dit si bien Margot qui bras en l’air cri « Dominique accélère plus vite ». Les roues du char décollent dans les virages, de vrais pros !

C’est pas tout, y’en a qui bosse demain alors hop dans le bus  et en route pour les bouchons. On va même doubler par la gauche une porche et une ferrari. La classe !