Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Rassemblement oblige, notre week -End initiation se transforme en sortie à la journée du Dimanche vers un secteur somme toute assez enneigé, la Coume de Montségu voire le Cap des Hittes si affinités !

Aux inscriptions il y a foule ; le local est exigu, les adhérents se pressent autour des tables, pourtant l'enneigement est déficitaire (voir le cr de jean au Pic Pedros) ; malgré tout je suis obligé de refuser des inscriptions car il y a parmi les inscrits 3 vrais débutants. 

Au rendez-vous, 2 désistements, météo ou autre, 10 personnes s'entassent dans les voitures pour un voyage un peu arrosé et nous rejoignons Laurent et Blanca au lacet du départ à 1370 m pour nous préparer à gravir la Coume de Montségu. Philippe et moi présentons l'activité et ses consignes aux débutants afin de les rassurer et les sensibiliser à cette pratique, un test inversé de DVA et finalement nous entamons notre périple sous  une pluie assez soutenue, pourtant la limite pluie neige devait être vers 1200 m ; néanmoins, bien couverts et motivés, nous progressons rapidement vers les 1° pentes suffisamment soutenues pour décomposer les techniques de conversion, une petite halte à la seule cabane mais fermée pour se restaurer, quelques notions supplémentaires et nous repartons  maintenant sous la neige, enfin quelques flocons qui virevoltent, la visibilité est correcte, le manteau est ferme, la progression est rapide pour ce type de sortie. Dès que nous nous engageons dans le vallon du Laouey, le soleil commence à percer et progressivement le temps se met à évoluer favorablement. Une derniére halte au pied de l'arête Est du Cap des Hittes pour mettre les couteaux et nous filons plein Ouest pour rejoindre la crête Ouest du sommet ; les dernieres conversions, pente raide oblige sont délicates pour nos débutants et je les félicite de leur opiniatreté et enfin nous arrivons au sommet à 2368 m sous un soleil radieux et un paysage magnifique.

Qui aurait parié que nous mangerions sous ce soleil au départ de la randonnée, c'est le miracle de la montagne et de ses courants d'air qui balaient le mauvais temps !

Comme décrite dans les Conditions de neige, la descente ne sera pas de tout repos, une 1° partie délicate mais intéressante, petite pellicule sur neige dure et croutée, quelques vallons assez fournis puis une partie difficile pellicule sur croutée peu stable et enfin neige de printemps (enfin peu de neige sur rhododendrons) avec visibilité quasi nulle, heureusement, peu de cailloux dans ce vallon.

Retour aux voitures, le sourire aux lèvres car les prévisions ne présageaient pas un tel retournement du temps et 1000 m avalés pour 3 débutants, chapeau bas !!!

Participants : Charlotte, Marie-Cécile, Anne, Blanca, Marie-Hélène, Mathieu, Rafael, Emmanuel, Vincent et Laurent.

Encadrants : Philippe Feix et Philippe Gras