Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

HandiCaf : De la jungle à la mer

Date : 16 et 17 mai 2015

Responsable : Alexandra Genesty

Bénévoles : Suzanne, Philippe S, Philippe M, Michel

Participants : Marjorie, Cécile, Emilie, Camille, Louise, Chloé, Vivian, Julien S., Yann, Yohan H., Pierre, Nicolas W., Nicolas B., Antoine, Benjamin et Olivier

 

Samedi

En raison du vent fort en bord de mer, nous nous sommes aventurés dans la jungle de la montagne d'Alaric. Chaussures au pieds et roues sous les fesses, nous partons à la découverte de ce territoire inconnu de nos yeux et de nos pieds. Territoire qui d'après Philippe, offrait l'avantage d'être un peu protégé du vent, mon oeuil. On était à la limite des nuages et du soleil mais plein vent dans une garrigue.

Après le pique-nique, pour échapper aux rafales de vent, nous pénétrons dans la jungle. Nous sommes régulièrement arrêtés par des branches qui viennent nous fouetter le visage. Pour Olivier, monté sur sa joelette, ça passait au millimètre. Nous sommes stoppés dans notre aventure par de gros nuages sombres que l'on imagine très bien remplis d'eau. Sortie de la forêt, nous avons sous nos yeux toutes les plaines de l'Aude.

De retour au bus, pas une goutte n'est tombée, mais nous nous demandons qui n'a pas fermé les portes tant le vent est impossible.

Comme l'année dernière nous sommes hébergés au centre de vacances Altia de Leucate. Douche, apéritif (avec des olives sucrées pour les plus téméraires), suivi du traditionnel moules frites. Nous en profitons pour souhaiter l'anniversaire du doyen du groupe que nous ne nommerons pas (grand, moustachu et à la retraite le 30 novembre).

Par la suite, nous espérions un coucher rapide. Pas de chance, ils en avaient décidés autrement.

Dimanche

Après un petit déjeuner à 8h30, et l'inspection des chambres, nous filons à la vitesse du vent chercher des huîtres chez les conchyliculteurs du coin. Toutes voiles dehors, nous continuons vers la plage de la Franqui où nous attend l'équipe de l'école de char à voile. Le vent est moins fort qu'hier mais toujours aussi soutenu, ne nous permettant pas de conduire nous mêmes un char. Ce sont donc 2 professionnels qui enchaînent les baptêmes. A chaque départ, l'appréhension est là, mais à chaque arrivée, sourire et étoiles dans les yeux sont au rendez vous.

A midi, nous retrouvons nos amis de l'APEHD, venus eux aussi, faire un petit tour de sensations fortes.

Les huîtres vite englouties avant ou après le dessert selon le choix de chacun, nous laissons la plage, le vent et le sable pour rejoindre nos pénates.