Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La neige étant tombée en grande quantité vers les PO, et en quantités non négligeables vers l'Andorre, décision est prise d'aller profiter de la neige abondante dans des pentes douce à cause du risque d'avalanche à 4: soit vers le plateau d'Enveitg (prononcez: n' vaït) pour une sécurité maximale, avec parcours crampons/piolet probable sur une crête, soit en Andorre sur des pentes légèrement plus soutenues si le risque décroit à 3. La sortie au Pic de Nord Nère était de toute façon compliquée à cause de la neige assez haute.

Lorsque j'arrive au CAF le jeudi soir, il y a foule: tout Toulouse est là (au moins !)  pour espérer profiter de la puf !

Je prends les inscriptions pour un petit groupe de motivés, plus un CAFiste mi-Maurienne, mi-Carcasonne qu'on rejoindra sur le trajet: l'ambition est de faire au moins 1500m si la neige est profonde, plus si la trace est facile à faire. Une vraie sortie autonome donc !

Samedi le BERA devient plus optimiste et j'opte pour Andorre: ce sera le Pic del Maia (dont Jean m'a vanté les mérites en cas de conditions nivologiques dégradées), puis le Pic del Port, avec une option de descente supplémentaire vers la cabane de Siscarro si les conditions le permettent. Il y a de quoi faire 1700m à 1800m de dénivelé sur des pentes douces mais très skiables.

Dimanche 26 janvier, nous voilà donc partis. Je m'attends à des passages nuageux. J'ai hésité à aller vers les Bésines pour rester sous les nuages, mais je sais que la Coume d'En Garcia a probablement été très ventée, et je l'ai faite juste avant Noël avec deux cafistes.

La montée se fait prudemment depuis le parking de la station presque déjà saturé, puis nous parvenons au Pic del Maia: Loïc, Rémi, Ghilles et Jean sont en forme, ça promet une belle sortie à rythme soutenu. Malgré les traces de motoneige, nous n'en croisons qu'une: la sortie est calme et c'est agréable. Effectivement des nuages accrochent au relief vers le pic d'Envalira, mais pour nous ça va, même si c'est soleil sous nuages: ça complique la première descente, malgré une neige excellente, car je ne vois absolument pas le relief. Apparemment ma trace sert de repère aux suivants. L'ambiance du groupe est concentrée mais avec de bonnes rigolades notamment suite aux remarques de Ghilles qui me titille régulièrement.

Nous remontons vers le Pic del Port, mais les nuages sont plus rapides, et nous parvenons au sommet dans le brouillard, et il neige légèrement. Nous décidons de revenir vers la cabane de Portella, d'où nous venons. Comme il y a de la neige dure par où nous sommes montés, côté Est, je renonce à la goulotte prometteuse repérée à la montée pour préférer la côté ouest, plus régulier. Ca facilitera le ski et l'orientation étant donné le peu de visibilité. La neige est très bonne quoi qu'un peu plus lourde et cette exposition sud-ouest.

La cabane de Portella sera rejointe à l'altimètre, sans déchausser mais de justesse: elle nous abritera pour le repas.

Nous remontons à la boussole vers le pic del Maia car l'éclaircie de fin de repas sera de courte durée: c'est le blanc intégral. Nous retrouvons un peu de visibilité vers le pic et descendons par un vallon en pente douce qui part d'un faux-col. Je m'engage en premier, la visibilité étant faible, et je disparais: il y avait une corniche, pas surplombante heureusement, et c'est probablement pour ça que je ne m'en suis pas aperçu. J'ai descendu de deux mètres dans la bonne neige. Le reste du groupe passe sans problème maintenant que je sers de point de repère.

Nous faisons le tour de la montagne en utilisant l'altimètre afin ne pas avoir à repeauter pour atteindre le parking, ni être gênés par les lacets de la route: c'est un peu fastidieux par cette faible visibilité, surtout pour contourner les quelques barres rocheuses qui parsèment la pente. Au final ça tombe presque pile: nous remontons de quelques mètres sans les peaux, et notons 1400m de dénivelé. Nous étions tous en forme et motivés pour faire plus, mais c'est la montagne qui choisit, comme souvent !