Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

CR WE Interclubs CCID31 Canyon 1/2 juin 2013

On nous avait prédit le déluge, les inondations, l’apocalypse aquatique pour ce premier WE de juin dans les Pyrénées Orientales.

Il est vrai qu’il neigeait encore ce jeudi soir sur le massif du Canigou et que l’arrêté préfectoral interdisant la pratique de descente de canyon dans ce secteur était reconduit jusqu’à mi juin.

A se demander si on devait annuler ce rassemblement Interclubs et Interfédérations que l’on organisait depuis plusieurs semaines et qui suscitait beaucoup d’attente. Les invitations avaient été envoyées, le rôti, les fruits&légumes et les litres de vin commandés, les T shirts réceptionnés et payés.

La prise d’info auprès de guides et gendarmes locaux et du site Descente-canyon.com nous rassura de maintenir les descentes prévues autour de Céret sur le bassin du Tech.

L’accueil des participants commença dès le vendredi soir au camping des cerisiers (qui porte bien son nom en cette période de cueillette) et dont l’accueil et les installations furent remarquables : nous disposions d’une salle couverte, d’une cuisine, de barbecues et de mobilhomes pour les familles et les plus frileux.

Pris par cette organisation et l’arrivée au compte goutte des 70 convives appartenant à 12 clubs et 3 fédérations différentes, nous allumâmes les barbecues dans la nuit et le vent violent.

La nuit fut agitée et peu reposante.

Pas de conséquence pour notre groupe (avec Michel) de débutants/initiés qui partait en fin de matinée dans les cascades des Baoussous, ni pour celui de Francis et Laure, d’autonomes fraichement diplômés et déjà habitués aux cadences infernales : gourg des anelles suivi des mêmes cascades des Baoussous.

La descente fut sereine avec un niveau d’eau correct, des participants finalement à l’aise, attentifs et très solidaires malgré leur niveau hétérogène. Même la marche de retour rallongée n’entama pas leur bonne humeur.

L’arrivée de bonne heure au camping sous un soleil enfin radieux nous permit de préparer tranquillement les festivités. Tout le monde participa aux tâches et nous pûmes lancer l’apéro et les réjouissances devant une salle pleine et bien représentée par différents présidents de clubs locaux, ainsi que par la présidente du CD66 que je remercie particulièrement de sa présence, ne pratiquant pas elle-même le canyonisme mais toujours ouverte et dévouée pour faire vivre les différentes activités  que propose le CAF.

La soirée fut belle, chaleureuse mais malheureusement attristée par un incendie qui ravagea 2 mobilhomes du camping, mettant encore plus en difficulté une famille de saisonniers qui luttait déjà pour ne pas sombrer. Ici en plaine, on est plus vite ramené à la dure réalité de la vie qu’en haute montagne où on est souvent isolé ; et même si l’environnement est plus rude, il sert aussi de refuge aux malheurs de la société.

Le dimanche fut chaud et ensoleillé, nos groupes mélangés pour une descente commune du canyon de Mas Calsan. Je partais devant avec Laure et un groupe plus expérimenté de 8, Francis avec Michel nous suivait avec les 9 derniers.

A la fin de la première partie, Francis et Michel nous avaient déjà rejoints ; il faut dire que l’on avait pas mal tergiversé dans les toboggans toujours durs à évaluer.

A la grande faille avec rappel en goulotte, nous rattrapâmes la FFME et son club Jacuzzi parti une heure avant nous ; j’ai le souvenir qu’ils enchainaient plus vite les kir/violette que les rappels arrosés !

 La pause déjeuner s’imposa donc d’elle-même.

La suite était simple, nous n’étions plus qu’un seul groupe de 21 cafistes précédant  12 FFME et talonnés par autant de FFS et il restait 2/3 du canyon à parcourir.

Les Jacuzzi , étant moins nombreux, n’ont pas eu de mal à nous semer, et nous primes aussi le temps de tester le très impressionnant saut de 15m.

A partir de là, Francis donna le ton comme un parfait chef d’orchestre, et lança le « canyon-cross » sur 2 brins indépendants : la Belgique n’était pas à la fête…  n’est ce pas Xavier ?

Tous les encadrants et futurs encadrants se mirent au diapason : Laure réglait ces rappels aux millimètres, Michel balançait en rapide dans les goulottes/toboggans, Xavier envoyait en double à l’italienne, Francis terminait en beauté sous un soleil éclatant… j’aime quand la symphonie est parfaitement exécutée.

 Une photo de groupe pour immortaliser la sortie et il fallait déjà penser rentrer récupérer nos affaires et reprendre la route.

Seul dans la voiture, je n’éprouvais aucune fatigue et repensais à cette belle alchimie le temps d’un we, aux amis que l’on venait de quitter, à ceux que l’on venait juste de découvrir et qu’il nous tarde de retrouver.

Nico

Un grand merci à Michel du CAF Ariège pour l’encadrement, à nos amis (Fabien, Stéphane, Michel) autonomes du CAF de Grenade qui ont avalé les sentiers cathares pour nous rejoindre à l’heure, à la fidélité et au soutien du CAF de Toulouse (Xavier, Aurélie, Thierry, Moïse) et de ses nouveaux adhérents en canyon  (Bruno, Jean, Franck, Estelle, Flavien) et à ceux du CAF de Montpellier (Fabien, Yannis, Marc, Isabelle, Hubert) pour nous avoir fait confiance et plongé avec nous dans cette belle aventure Interclubs.

Le lien sur le site pour les photos
Le lien pour les photos de Bruno dans Baousous