Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

HandiCaf : Progrès sous la tempête

HandiCaf : Progrès en pleine tempête

Date : 22 et 23 mars 2014

Responsable : Alexandra Genesty

Participant : Anastassia Nicolas w., Camille, Louise, Vivian, Simon, Benjamin, Antoine, Jérémie, Margot et Chloé

Bénévoles : Suzanne, Philippe, Anne-Marie, Michel, Katy, Damien et Elisabeth

 

 

Depuis le début de la semaine, je scrute les Pyrénées de ma fenêtre. Le problème est que je ne les vois pas, trop mauvais. Jeudi soir le verdict tombe, neige tout le week-end avec rafale de vent et température très négative.

Qu’a cela ne tienne, nous sommes de battant, rien ne nous arrête.

 

Samedi :

Le parking de Ramonville nous appartient à cette heure matinale. Plus vite nous partons plus vite nous serons sur nos skis. Nous laissons Toulouse sous la pluie pour arriver à Ascou-Paillère sous la neige.

 

Les forfaits en poche et les skis aux pieds, les 3 groupes se forment :

  •  - Les fonceurs avec Camille, Louise, Vivian, Simon sur son surf, Jérémie Accompagnés de Katy, Babeth, Damien, Michel et moi.
  • - Les tranquillous avec Nicolas W. et Benjamin sur les pistes débutants
  • - Et les débutants avec Chloé, Anastassia, Margot et Antoine au tapis avec Suzanne, Anne-Marie et Philippe.

Commençons par les fonceurs :

Pas de besoin d’échauffement, direction le télésiège pour le haut de la station. Pas d’échauffement certes, mais j’avais dans l’idée tout de même de faire la grande bleue. Pas de chance fermée. Nous n’avons plus que deux options, la noire et la rouge. Après un temps très (très mais vraiment très) cour de réflexion nous descendons la…….. ROUGE.

 

Pendant ce temps, les Tranquillous foncent en s’exerçant pour enchaîner les virages sur la piste des débutants, tout fiers qu’ils sont de nous montrer les résultats de leur acharnement.

Les débutants testent les descentes sur les skis quand ils ne sont pas sur les fesses. Mais à chacun sa technique !!

 

Le temps se dégrade rapidement après le pique-nique, il neige de plus en plus et le vent se lève. Nous sommes courageux, mais y des limites comme dit Simon.

A 16h30 nous déclarons forfait pour une bonne douche et un appéro.

 

Dimanche

C’est les batteries rechargées que nous attaquons la journée par un bon ptit-dèj. Il à neigée toute la nuit et d’après la météo, ça va continuer.

 

Les groupes se réforment comme la veille, mais les progrès des débutants et tranquilous sont flagrants. Plus besoin d’être derrière Benjamin pour lui dire de trounée et Nicolas gère sa vitesse.

Margot descend sur ses skis et tente les virages pour finir avec Philippe sur la piste des débutants, Anastassia, finit presque à savoir s’arrêter et enchaînes les virages entre les bâtons de skis, Antoine ne tombes plus et Chloé fait les descentes sans personnes avec des bâtons. Dommage que ce soit le dernier week-end de skis !

Les fonceurs quant à eux foncent sur les rouges. Ils sont rejoins en fin de matinée par Nicolas.

Comme à chaque fois, la matinée est trop courte, il faut déjà rendre les skis….

 

Elections oblige nous reprenons la route rapidement. Enfin ça c’est dans nos espérances. La réalité c’est que le bus n’arrive pas à démarrer… Après plusieurs tentatives et coup de téléphone le bus décide démarrer au grand soulagement de Margot qui pensait qu’Aziz avait cassé le bus de Dominique !

 

En raison du mauvais temps nous n’avons pas beaucoup de photos.

 

Bravo à tous les skieurs et à Camille pour son contrat à la gendarmerie.

Alex