HandiCaf au pays des marmottes

 

Date : samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019

Responsable : Genesty Alexandra 

Bénévoles : Martine, Suzanne, Philippe 

Participants : Marion, Cécile, Mathilde, Margot, Thomas, Nicolas F., Benjamin, Xavier  Simon, Jérémie et Benoît 

 

Samedi

C'est avec un retard de 30 min que nous prenons la route, cette fois-ci direction  col de Portet. En l'an 2000 et quelque nous nous étions déjà aventurés sur le chemin du refuge du Bastan sans y arriver pour cause de gros orages. Aujourd'hui la  météo  est avec nous. Ni trop chaud ni trop froid, le temps idéal .

Au col nous sommes accueillis par les marmottes qui semblent se passer le mots pour signaler que nous sommes bien là… le chemin est tranquille, sans grandes difficultés. Chacun avance à  son rythme avec un groupe de tête composé  de Benoît, Simon, Benjamin, Cécile, Margot, Xavier, Jérémie, Thomas, Nico F., Martine et Alex  suivis à  quelques encablures par Mathilde, Marion, Suzanne et Philippe. 

En chemin, je me suis laissée dire que la tarte à  la myrtilles sauvages valait le détour…  Moi je suis pas gourmande mais les autres… ! Pour motiver les troupes ce sera tarte pour tout le monde surtout qu'il n'est que 16h et que le repas est prévu à 20h. 

L'accueil au refuge a été au top aussi bien avec les gardiens qu'avec les autres randonneurs qui n'ont eu de cesse de venir nous voir pour nous féliciter. 

Pour digérer la tarte, Philippe et Alex accompagnés des plus vaillants partent à la découverte des lacs qui entourent le refuge. Baignade pour Philippe, et trempette de pieds pour Nico F. et Benjamin. Simon et Thomas  reste loin de l'eau. Il faut dire que les poissons font pipi dans les lacs !

Pour les autres sieste et instruction autour de l'histoire du refuge du Bastan avec le cochon qui boulotte les déchets alimentaires et l'âne qui a été remplacé par un merens pour le ravitaillement.

Nous nous retrouvons tous sur la terrasse autour du jeu des charades en attendant le 2eme service. Au repas , soupe, betterave, un délicieux sauté  de cochon et pour finir une compote de pomme. 

Comme nous devons dormir dans le réfectoire, Cécile  met gentiment mais fermement nos amis randonneur à  la porte pour que nous puissions installer nos matelas. Martine, Margot, Beno3 et Thomas quand à  eux dorment dans une cabane surplombant le lac.

Dimanche

Etant dans la réfectoire c’est à 6h45 que le gardien nous réveille  pour préparer le petit déjeuner et installer la salle. Pour une fois pas de problèmes pour se lever et en plus nous sommes les premiers à  table.

Les sacs pliés, les dents  brossés,  nous attaquons la descente par le GR. Deux groupes se forment avec d'un côté  Marion , Philippe et Suzanne qui prennent le même chemin avec la variante du lac inferieur où nous les retrouvons après l'ascension de plusieurs montagnettes. Xavier et Margot je joignent à  eux pour poursuivre la descente. Avec le reste du groupe nous continuons notre desce te vers le barrage où  nous croissons un troupeau de vaches peu coopératives qui nous obligent à dévier hors sentier. Qui dit descente dit remontée. Pour couper court à  toutes récriminations et éviter un lynchage en règle, nous choisissons de remonter par les pistes de la station et non tout droit se qui nous donne l'occasion de voir des marmottes en parure d'hiver et des moutons. De temps en temps nous apercevons nos amis sur le chemin du haut qui eux aussi avancent à  bon rythme. Nous arrivons au col de Portet tous en même temps.  

 

A bientôt pour de nouvelles aventures 

Philippe, Suzanne, Martine et Alex