Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

HandiCaf : Les pistes blanches

HandiCaf : Les pistes blanches

Date : 16 et 17 mars 2019

Responsable : Alexandra Genesty

Bénévoles : Philippe, Martine, Michel, Claire, Lola, Joël, Julien et Pierre

Participants : Vivian, Yoann F., Benjamin, Mathilde, Julien L.,Thomas, Fabien, Simon, Margot, Julien T., Nicolas W., Yohan H. et Émilie

Pour moi, le week-end commence lundi 25 février, lorsque je me rends compte que 13 jeunes veulent des cours et que nous ne sommes que 5 pour encadrer…

Vient s’ajouter le fait que la neige fond, fond et fond. Pas de stress, on va y arriver.

Tout est en ordre, les cours de skis pour nos 13 amis, les deux fauteuils ski, Lola, Julien et Joël venus en renfort. Pas de stress !

Enfin c’est à voir...

Samedi :

Je passe sur le départ, qui reste égal à lui-même, le petit déj’ et l’arrivée.

Le week-end commence vraiment avec la location de ski, qui, d’après Michel (mais seulement de lui), s’est super bien passée. Je n’ai même pas réussi à avoir une anecdote croustillante !

Après le repas, tout le monde sur les pistes. Durant le trajet, avec Lola, nous avons tout organisé :

  • Julien et Michel avec Émilie et Vivian (les sans cours),

  • Claire et moi, avec Julien L., Julien T., Benjamin, Fabien et Nicolas W. en cours collectif de 2h,

  • Yoann F. en fauteuil ski,

  • Margot et Mathilde avec Philippe en cours individuel,

  • Thomas en fauteuil ski en attendant sa leçon,

  • Yohan H. avec Pierre pour s’échauffer avant sa leçon.

Tout est carré.

C’est à 14h que tout dérape : seuls les 2 moniteurs de fauteuil sont là. Grosse panique, nous ne sommes pas au planning de l’école de ski, alors que j’ai échangé avec le directeurs de l’ESF plusieurs fois au cours de la semaine.

Émilie, Vivian, Julien et Michel partent sur les piste Yoann F. et Thomas en fauteuil ski.

Il nous manque toujours, les 2 moniteurs pour le cours collectif et les 2 des cours individuels. Le temps passe aussi vite que la sueur coule dans notre dos…

Vous l’aurez compris, rien ne sait passé comme prévu.

Enfin 15h15, 1 moniteur sur 2 arrive pour le cours collectif, Julien L., Julien T., Benjamin, Fabien et Nicolas W. peuvent partir avec Claire. Je suis obligée de rester en bas de piste pour gérer le manque de 3 moniteurs. Après un bon coup de gueule, j’arrive à avoir un moniteur de snow pour 1h avec Simon, qui part à 15H45, et deux moniteurs pour les débutants qui partent à 16h. C’est Margot et Mathilde qui ouvrent le bal et enchaînent les descentes pendant 45 min. Yohan H. et Thomas prennent le relais. Le tout en alternance avec les descentes en fauteuil ski.

Entre-temps, Fabien quitte le cours collectif, qui a un niveau trop élevé pour lui. Il aura son cours particulier demain avec Simon, qui aura sa deuxième heure de cours.

Un vrai casse-tête.

Quelle journée me direz-vous ! Hé bien, elle n’est pas encore finie. De retour au gîte, Mathilde ne trouve pas son sac, Claire son duvet, etc, etc. Moi je dis, vive les week-ends !

Toute tension retombe devant un apéritif bien arrosé et une repas de saison.

La soirée se termine dans les duvets à 20h30.

Dimanche :

7h30, presque tout le monde est debout, les retardataires accélèrent. Le temps nous est compté.

Au programme de la matinée, cours d’une heure pour Fabien et Simon, fauteuil ski pour Yohan et les débutants et enfin piste en groupes de niveau. Ça, c’est le théorique !

En pratique :

A 9h, je suis déjà à l’école de ski, car la facture ne me convient pas. Après nous avoir oubliés sur la programmation d’hier, l’école de ski nous impose un cours de 2h de snow, alors que j’avais réservé pour une heure. Je râle, je peste, je tape du point et je menace. C’est au bout de 20 minutes qu’enfin j’ai gain de cause. Simon aura bien 2h de cours, mais au prix d’une heure. Pour Fabien, pas de souci. Nous les regardons partir en même temps que les 2 fauteuils ski.

Ce petit problème réglé, c’est au tour de Nico W., Julien T., Emilie et Vivian de partir sur les pistes en haut de la station avec Julien, Michel et Alex. Julien L. est avec Claire sur la piste verte, Yohan avec Philippe sur la piste baby, Joël avec son appareil en bas de piste pour mettre en boite le groupe, et enfin Marine, Pierre et Lola s’occupent de récupérer et gérer les rotations des fauteuils skis. C’est au tour de Mathilde et Margot d’embarquer pour de folles descentes en fauteuil.

Contrairement à hier où le soleil était au rendez-vous, aujourd’hui nous skions dans le brouillard, mais rien ne peut nous ralentir, pas même une chute !

C’est fourbus, mais solidement restaurés, que nous montons dans les véhicules pour rentrer à Toulouse.

Petite anecdote : lorsque je demande à Fabien la couleur de la piste sur laquelle il skie en famille, celui-ci me répond en regardant le sol et haussant les épaules : « bah, blanche comme celle là ! T’es bête ou quoi ... »

Suite de nos aventures au Maroc...

Alex