Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Deuxième collective au Caroux du CAF Toulouse sur le même we, mais a contrario des collègues qui voulaient tater du Dièdre, nous étions 3 encadrants (Dominique, Rémi, Donatien) pour 5 participants (Solenne, Christelle, Vincent, Etienne et Bastien) à avoir renoncer au Vignemale et pour grimper des choses bien plus humaines: objectif = initiation TA!

Samedi matin, départ 8h direction le Caroux, arrivée 11h au parking des gorges d'Héric et montée au rocher école pour quelques révisions/explications techniques (posée des points, du relais, rappel, ...). Cassage de croûte en règle et c'est parti à 14h pour l'arête NE de la Tête de Braque (AD, 4b max). En 6 longueurs plutôt courtes (80m de dénivelé positif en tout), la voie (malheureusement quasiment complètement équipée sur broches) permet de poser tous types de points (friends, cablés, sangles, ...), des relais sur arbres ou becquets, remonter des fissures, passer du dièdre, contourner un gendarme et en bonus, de se poser à 3 cordées sur une vire qui tient plus de la terrasse que du relais... 17h en haut (ben oui, 4 cordées quand même et 6 relais), on redescend en deux courts rappels, puis rando jusqu'au parking. On décolle dare-dare pour arriver au camping avant la fermeture de l'accueil, non sans avoir croisé l'autre équipée et s'être arrêtés à l'épicerie du coin pour acheter des cartes postales (ou pas), des légumes bios (ou pas), et du houblon local à la châtaigne (ça, oui). Et cerise sur le gâteau, baignade pour les plus réchauffés à la rivière du camping !

Dimanche matin, on attaque plus sérieux, départ à (presque) 7h (presque) comme convenu, direction l'Arête des Charbonniers, grande classique du Caroux (AD-, 4 max, 200m de difficultés). Approche en 1h, en suivant très très attentivement le (quasi) balisage jaune (nouveau) et vert (ancien) jusqu'au pied de la voie pour éviter de se paumer, départ à 9h de la première cordée. Alors que le vent est modéré dans les gorges, des rafales assez violentes secouent quelque peu les 2/3 premières longueurs. Rémi part en premier avec Vincent, Donatien suit avec Christelle, viennent ensuite Etienne et Bastien en réversible et Dominique et Solenne, également en réversible, grande première en TA pour Solenne et Bastien. Les longueurs se succèdent, cette fois-ci en pur terrain d'aventure (quoique certains aient vu des pitons traîner de-ci, de-là): relais sur arbre, bécquets, friends du 0.3 au 2, cablés, ... y'a que l'embarras du choix !
A L5, le vent s'étant complètement calmé, Vincent s'élance en tête pour la première fois en TA, imité par Christelle, nouvelle recrue très prometteuse pour le CAF Toulouse ! Plus bas, les cordées avancent à leur rythme. Escalade variée (dalle, petits ressauts facile en 4 inf, fissure) sur l'arête jusqu'à L8, longueur finale, à franchir sur le fil de l'éperon (passage le plus joli de la voie !) que Solenne, entre autres, franchit parfaitement pour laisser Dominique prendre la pose. Et c'est le sommet, où une belle terrasse permet de contempler le paysage Carouxien et de se sustenter un brin dès que la dernière cordée sort, vers 14h.
Il est trop tard pour enchaîner sur une des aiguilles (c'est long à faire passer 4 cordées), mais ce n'est pas grave, au moins tout le monde s'est essayé à la tête, félicitations !!!
Donc, redescente directe et raide par un itinéraire bleu (à suive également très attentivement) jusqu'aux gorges d'Héric, et bières à côté des vasques où les toujours réchauffés se baignent en même temps que quelques gamins néerlandais manifestement habitués à plonger dans de l'eau froide.
Le retour sous la pluie à Toulouse nous confirme dans notre choix du Caroux pour ce we très réussi, pas de regrets, surtout que le Vignemale, c'est pour la semaine prochaine !

Et pour finir, le roman photos sur ce lien: https://plus.google.com/photos/117109517134759240623/albums/5916153870011538545?authkey=COqF---snOH2bg