Logo du site

Webcam - Pic du midi

Webcam pic du midi

Handicaf : Week-end au bord de la Viaur

Date : 02 et 03 juin 2012

Responsable : Alexandra Genesty

Participants : Camille, Louise, Cécile, Margot, Marjorie, Jérôme, Vivian, Nicolas, Yohan H et Yoann F

Bénévoles : Suzanne, Michel, Phillippe, Aimé (le chauffeur) et Moi

 

Samedi

Comme chaque week-end Handicaf, le grand-Rond s'éveille au son des retrouvailles de nos joyeux lurons. Il est 8h30, le groupe se constitue petit à petit. L'impatience est palpable, bye-bye les parents et bonjour les aventures !!!

Ce week-end nous partons faire de l'escalade à Bor et Bar et de la rando sur les berges de la Viaur. Mais avant ça le pique-nique à dix minutes des falaises.

Deux groupes se constituent, le premier pour l'escalade avec Marjorie, Yohan H, Jérôme, Nicolas et Louise encadré par Philippe et Michel . Le second groupe pour les fans de la rando,est constitué de Yoann F à bord de l'hippocampe, Camille, Margot, Vivian et cécile accompagné par Suzanne, Aimé et Moi.

Avant de laisser la main à Philippe et Michel pour leur compte-rendu je vais vous conter notre aventure pédestre.

La rando : A 14h nous quittons les grimpeurs sous une chaleur étouffante pour changer de département de l'autre coté du la Viaur. Le début est tranquille, un panneau nous indique que notre point d'arrivée « Lagarde-Viaur » se situe à 1h30de marche, il ne nous reste plus qu'à longer la rivière tranquillou... C'est se que nous pensions  jusqu'à ce que l'on voit devant nous une première montée, puis une autre et encore une autre, c'est sans fin. En tout plus de 200m de dénivelé à l'ombre des arbres mais loin de la fraîcheur de la rivière ! Tiré et poussé, Yoann à bord de l'hippocampe avance avec les encouragements des copains. Hélas, Aimé qui faisait office de bête de somme doit nous quitter pour revenir au bus. Je passe donc à l'avant et Camille prend ma place pour guider pendant que Cécile prend mon sac. Après plusieurs pauses bien méritées et beaucoup de sueur, nous arrivons enfin à Lagarde-Viaur en un temps record de 3h. Nos gourdes sont vides : je pars avec Cécile à la recherche d'une bonne âme pour nous les remplir. Nous nous avouons vaincues quand surgit devant nous une jeune fille qui cause pas de chez nous mais qui nous envoie sa mère qui accepte de remplir nos 7 gourdes d'eau bien fraîche ! Je ne dirais pas que nous sommes attendues comme le messie mais c'est pas loin au vue de la précipitation du reste du groupe sur les gourdes !

Nous sommes récupérés par les grimpeur à 17h45.

Les grimpeurs (par Philippe) : Le groupe rando parti, Louise, Marjorie, Yohan H, Jérôme et Nico chargés de sacs, de baudriers, de chaussons et de cordes prennent le chemin de la falaise. Déjà le parking de voitures nous donnait à penser qu'il y aurait du monde, mais à ce point là !!!

Une fois la corde montée, Louise fut la plus téméraire pour commencer l'ascension. Le départ de la voie est dur, mais en poussant un peu... Yohan et Nico réussissent à aller jusqu'en haut, Marjorie et Jérôme testent la méthode « suspendus à la corde ». Il fait très chaud et l'option bain dans la rivière a du succès. Nico et Michel s'entraînent sur une voie difficile. Le temps passe vite et il faut plier le matériel.

Avant d'investir le gîte, nous passons à la boucherie pour le barbecue de demain midi. Après une tel journée, la douche est obligatoire. C'est dur, je sais...

L'heure du repas à sonné. Au menu :

  • Friand à la saucisse
  • Poulet basquaise
  • Gâteau au chocolat

Pour la digestion une petite virée au festival « des chiens bleus » pour écouter du blues.

 

Dimanche

Mr météo nous avait annoncé la pluie, et il pleut. C'est donc sous la bruine que nous sommes allés déjeuner, sous la pluie, que nous revenons pour nous préparer pour la rando et trempés que nous finissons la matinée avec en guise d'orteils des têtards !!!

Philippe et Michel se mettent à préparer un bon feu de cheminée et le barbecue avec nos 3kg de viande pour 15 personnes. Un petit repas en somme !

Le week-end se termine dans la bonne humeur et sous la pluie.

 

Merci à Aimé qui nous a véhiculés et aidés tout le week-end. Nous en profitons aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Céline qui n'a pas pu venir cette fois-ci.

 

Alex